Selon nos sources, le ministère de la Communication serait en train de préparer un contingent de journalistes pour accompagner le président de la transition, si ce dernier voyageait pour la capitale qatarie. Des journalistes de la presse privée se sont plaints ces derniers jours de ne pas être associés pour la couverture du pré dialogue à Doha. Cette affaire a fait couler beaucoup d’encre, et des reproches auraient été faits à l’endroit du ministre de la Communication.

Ce que beaucoup ne sont pas au courant, les Qataris n’aiment pas, pour ces genres de rencontres qu’ils aient des journalistes qui viennent raconter des choses alors qu’ils commencent par amorcer les consultations. D’ailleurs l’équipe des journalistes qui avait accompagné le 1er ministre tchadien a été sommée de rentrer à N’Djamena. Ce n’est pas encore le chef de la délégation gouvernementale tchadienne qui a décidé cela, mais le pays hôte à ses méthodes et son expertise, qui veut que les choses se déroulent dans le calme sans extrapolation ou manipulation de l’information.

Selon nos mêmes sources, ces médias ne pourront qu’être présents à la fin quand tout le processus est fini, mais ni avant ni pendant le déroulement des travaux.

Tchadanthropus-tribune

1055 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire