À travers un communiqué signé du délégué du personnel de ladite agence, adressé à la Directrice générale, que ce dernier a déposé un préavis de grève pour non-paiement des primes et indemnités du personnel.

Par une correspondance envoyée à la rédaction, un agent de l’ATPE affirme que l’agence n’a pas de papiers pour faire ses impressions. Il n’y a aucun chef de rédaction, ni secrétaire de rédaction, ni équipement pour faire son travail.

L’administration de l’agence ne tient jamais de réunion interne, et chacun utilise ses propres moyens pour faire le travail qui lui ai dévolu.

Cette attitude est fort dommageable pour le travail que nous effectuons et pire pour l’agence, qui est délaissée sans secours, primes et indemnités depuis plusieurs années.

Le corps du personnel est malade. Beaucoup d’entre ces agents sont malades et n’ont aucun moyen pour les soins.

Et c’est dans cette situation difficile, ou l’agence n’a même pas une machine pour imprimer ses journaux, que des responsables irresponsables osent acheter deux véhicules Prado neufs pour se pavaner avec. Ce Hilux et le mini bus ne servent à rien dans la situation où l’agence se trouve.

Plusieurs ministres ont été informés de la situation catastrophique dans laquelle l’ATPE se trouve, mais personne n’a daigné relever l’urgence de cette boite.

Dernièrement l’affaire a été présentée au ministre sortant Mahamat Zène Chérif qui a promis trouver une solution, mais cette promesse est restée vaine. Espérons que le nouveau ministre Abderaman Koulamallah qui a fait tant de promesses lors de sa prise de service puisse apporter sa contribution pour relancer l’ATPE.

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

254 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire