À croire certaines sources, il a fallu le changement de gouvernement au Tchad pour que les langues se délient. Par une correspondance envoyée à la rédaction, Ahamat Mahamat Hassane ex-ministre de la Justice et véhément cadre de la république serait un cadre ayant des touches avec l’ANS. Il aurait travaillé pour cette agence avant qu’il ne soit nommé ministre. Il aurait aussi du haut de sa stature fait passer des textes de loi pour donner plus de prérogatives à l’agence pour réprimer les citoyens. Voilà un ministre qui à son arrivée avait donné de l’espoir à la population par ses sorties et ses éclats. Lors des tueries des 11 prisonniers par les Zaghawa proches d’Idriss Déby (La bande de Brahim Allawahit), son émotion à la télévision avait ému plus d’un Tchadien. Aujourd’hui ce qui se dit autour de son départ du ministère de la Justice surprend plus qu’un compatriote. 3 véhicules qui devraient revenir à la direction de droit de l’homme furent détournés avec l’aval du ministre de la Justice. Les détournements du budget alimentaire des prisonniers étaient faits par Oumar Adoum avec son aval. Diversion pour diversion, le loup était dans la bergerie.

Tchadanthropus-tribune

2158 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article