Selon une correspondance particulière envoyée à la rédaction, Hassan Mahamat Ali, secrétaire général du marché agricole (Désert) de Moundou serait dans de mauvais draps.

Toute cette histoire émane d’une requête adressée à l’IGE (inspection générale de l’État) sur la non-application des décisions de l’IGE concernant la taxation des céréales (sésames). En effet, 4 ans durant (2018/2019/2020/2021), toutes les décisions prises par l’IGE auraient été foulées aux pieds par l’administration civile de la ville de Moundou qui serait en connivence avec l’entreprise MHM de Mahamat Haggar Moussa.

Le problème évoqué émane des encaissements illégaux de 2000 FCFA/Sac de sésame, taxe normalement dévolue à la mairie, mais c’est d’autres entités qui l’encaissent avec la complicité du préfet de Moundou.

Face à la requête à l’IGE de Hassan Mahamat Ali, l’entreprise MHM et le préfet auraient déposé une plainte contre Hassan Mahamat Ali. Une plainte qui lui a valu une convocation par la police judiciaire de Moundou. MHM et le préfet l’accusent de diffamation.

Ce lundi 17 mai 2021, Hassan Mht Ali est convoqué à nouveau devant la justice.

Pour noyer le poisson, le préfet et Mahamat Haggar Moussa seraient en train de politiser l’affaire, alors que cela demeure du domaine de contrôle d’état.

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

785 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire