Quoi de plus normal que la pluralité d’expression dans un pays contribue à l’assise de la démocratie. Les partis politiques ont raison de dire l’expression qui est la leur. Est-il normal qu’un parti fut-il celui du pouvoir d’indiquer l’imposture ?

De sources concordantes, le bureau politique du MPS en séance extraordinaire demande au gouvernement de la dictature, de procéder à dissoudre les partis politiques qui avaient condamné les bombardements de l’aviation française. Est-il sérieux de ne pas dénoncer ces bombardements effectués sur des compatriotes ayant adhéré à une autre voie d’expression, alors que celle du dialogue et hermétiquement fermée ?

Mr Zène Bada et ses casse-dalles oublient-ils que les Tchadiens vivent un calvaire sous ce régime qui les engraissent telles des vaches folles ? Oui des vaches folles, sinon comment comprendre que des députés encensent un régime qui réprime ses citoyens à tous les niveaux ?

Où sont-ils ces casse-dalles du MPS quand la scolarité de nos enfants n’est pas suivie assidûment ?

Où sont les casse-dalles du MPS quand nos fonctionnaires vivent l’enfer sous la découpe des salaires ?

Où sont les casse-dalles du MPS quand il y a mauvaise gouvernance, délit de droit de l’homme, embastillement des journalistes et impunité déloyale ?

Les partis politiques de l’opposition ont le droit d’apprécier ou de déprécier une situation, quand celle-ci demeure comme une imposture sur le peuple ?

Que faut-il attendre de ces vaches folles qui s’engraissent depuis des décennies, et qui se complètent dans la déchéance totale, sans aucune honte. Zène Bada devrait se remémorer que c’est grâce aux voix discordantes que son cas fut porté assez haut quand il vivait la galère des prisons. Ce n’est pas à lui d’indiquer de faire taire les timbres qui l’ont défendue à une époque.

L’essence de la démocratie se résume à cette multiplicité de cordes, et timbres dont les idées sont toujours différentes. Si le MPS parti-état est une caisse de résonnance des médiocres et autres perroquets qui récitent par cœur le griotisme des temps révolus, les autres Tchadiens ne doivent pas se complaire aux méthodes qui spolient notre peuple.

La charte et les dispositions de l’ordonnance 20 ne disent pas qu’un parti politique doit imposer ses idées et ses doctrines aux autres. Ce semblant de démocratie ne trompe personne. Quoi qu’il advienne, notre pays saura se débarrasser de cette dictature dont les casse-dalles du MPS sont en grande partie responsables.

Tchadanthropus-tribune

788 Vues

  • Ils sont à l’image de leurs maîtres de Paris,quant ils reconnaissent et défendent le traître et valet Americain du VÉNÉZUELA alors qu’eux même ont devant eux le peuple Français qui demande leur départ. Plutôt le peuple Tchadien demande le contraire du sujet de leur congrés de servitude et mercenariat au solde de la FrançAfrique.

    Commentaire par HASSANE TOUKA le 11 février 2019 à 15 h 50 min