Selon certaines sources, les communes de la ville de N’Djamena connaissent des arnaques et cela serait l’œuvre des chefs hiérarchiques de la police municipale, notamment le directeur et son staff.

Dans les 10 Arrondissements que compte Ndjamena, plus de 5 des chefs d’unité sont nommés par les responsables de cette boite moyennant de grosses sommes d’argent. L’exemple du 8e Arrondissement avec son chef d’unité du nom ALI ABAKAR AHMAT (ABBA ALI) qui use de son pouvoir en arnaquant les paisibles citoyens de cet arrondissement, et cela en complicité avec ses chefs hiérarchiques du commandement de la police municipale. Il serait couvert par les responsables communales du 8e arrondissement à sa tête Mme la Maire.

Le cas de ce chef d’unité est plus flagrant malgré qu’il soit analphabète et n’arrivant même pas à écrire son propre nom. Cet analphabète est une nouvelle recrue. Au lieu de privilégier les anciens qui sont sous l’arbre qu’eux même surnommé baobab, ces responsables font la promotion des nullards aux dépens des anciens. Faites un tour au niveau de la mairie centrale et vous vous rendez compte de la réalité.

Cet exemple est parmi tant d’autres que nous allons vous faire parvenir dans un bref délai et avec beaucoup plus des détails. Il faut que le Maire fasse tout pour démanteler le réseau de ses personnes sans foi ni loi pour le bien de la population.

Correspondance particulière envoyée depuis N’Djamena.

1304 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire