Il a fallu attendre que maintenant pour que l’actuel maire de la capitale N’Djamena n’organise des moments de salubrité publique, parce que le président français Emmanuel Macron arrive à N’Djamena pour une réunion longtemps programmée pour Barkhane.

Faut-il attendre la visite d’Emmanuel Macron pour mener un programme de salubrité citoyenne dans la ville de N’Djamena ?

La population de la capitale N’Djamena vit dans une insalubrité sans pareille. La ville de N’Djamena est sale, adossée aux problèmes d’inondations qui n’ont pas été résolus.

Assez souvent, certains responsables profitent de ces genres de situations pour se faire la part belle sur les fonds alloués à l’évènement. Le maire Foullah connu et reconnu pour sa panse aux détournements ne déroge pas aux règles illicites qu’adoptent le régime de Déby.

Ces soi-disant cadres n’ont aucun patriotisme en dehors du fait de se servir en spoliant l’argent du contribuable. Plusieurs responsables passés à la tête de la mairie ont contribué à sécher gravement les dotations financières et matériels des municipalités sans qu’ils ne soient réellement inquiétés. L’impunité qui est érigée en exemple de gouvernance est fort malheureusement patente. C’est pourquoi chaque maire nommé, mais non élu passe le clair de son temps à voler, au lieu de construire. 

Tchadanthropus-tribune

1177 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire