Au sein du MPS, la rumeur se diffuse sous cape. Il faut éjecter le maire actuel Ali Haroun parce qu’il ne répond point sur les intérêts du MPS. Ali Haroun est accusé d’avoir mal géré les fonds destinés à la mairie dont une partie ne s’explique pas dans le rapport de l’IGE. Mais ce qui interroge plusieurs observateurs est la cabale orchestrée par l’équipe de Haroun Kabadi pour lui ravir la place. 4 propositions ont été envoyées pour le remplacer, mais le CMT et le gouvernement ne plient pas.

D’autres accusent Ali Haroun d’avoir fait remplacer certains cadres issus de la municipalité par d’autres personnes parachutées grâce à l’entremise des généraux, et c’est ceux-là qui tiendraient le maire Ali Haroun.

Plusieurs conseillers municipaux avancent leurs noms pour demander le départ de Ali Haroun, mais de point de vue de la hiérarchie, ces conseillers sont manipulés au gré des intérêts capitaux d’autres personnes. Ainsi va le Tchad, souvent sous la coupe des lobbys, où l’intérêt du Tchad et sa population passent toujours au second plan.

Tchadanthropus-tribune

572 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire