Après la suspension de leur grève le 8 octobre, le Syndicat national des agents des communes du Tchad (SYNACOT) observe une grève illimitée à partir de ce mercredi 17 octobre. La décision a été prise lors de l’assemblée générale tenue à la Bourse du travail à N’Djamena.

Les agents des communes du Tchad qui ont suspendu leur grève pour une semaine pour dialoguer avec leur exécutif respectif ont décidé de reprendre avec la grève sèche. Ce, après le versement d’un mois d’arriéré de salaires.

A  la mairie de la ville de N’Djamena, les bureaux sont vidés de leurs occupants habituels lançant place un climat morose. Le personnel se dit toujours mécontent et attend le paiement intégral des arriérés. Pour le syndicat, la grève persistera jusqu’à ce que l’intégralité des salaires puisse être payée. Le combat est loin de finir ajoute un agent. Comme quoi les maires des différentes communes de N’Djamena ont du pain sur la planche.

Rappelons que les agents des communes du Tchad ont lancé un mot d’ordre de grève le 7 octobre courant mais suspendu du 08 octobre au 16 octobre afin de permettre aux autorités des neuf communes de la ville de N’Djamena de payer les arriérés des salaires. Chose qui n’a pas été faite.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

884 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article