Tchadanthropus-tribune l’avait dénoncé en son temps le clientélisme du système MPS qui consiste à recruter dans le faux, et à encenser tout proche parent aux dépens des autres tchadiens vrais diplômés. De sources dignes de foi, l’inspection générale de l’Etat a demandé la clarification des diplômes de certaines personnes et leurs qualifications (voir liste joint). Depuis le 26 avril 2017, la convocation a été envoyée auprès de ces personnes suspectes sans réponse. À l’heure où nous mettons sous presse cette publication, l’inspection générale de l’État attend toujours. Mais selon nos sources, plusieurs de ces personnes utilisent leurs canaux domestiques de clientélisme pour se soustraire au contrôle. En interne, Mariam Attahir, la mairesse de la ville de N’Djamena s’active aussi avec ses canaux pour arrêter l’hémorragie. Zen Bada fut sollicité sans management. Aucune corruption ne passera… À suivre.

2606 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article