Une icône de l’histoire révolutionnaire du Tchad vient de rendre sa révérence. Le Frolinat et la 2e armée de la révolution tchadienne des années 1970 ont perdu un de ses mentors.

Tchadanthropus-tribune a appris avec émotion le décès du général Adoum TOGOÏ, décès survenu de courte maladie à l’hôpital moderne de N’Djamena.

L’histoire de la mort des hommes n’est pas récente, elle y est éternelle entre elle et l’humanité.

La rédaction présente ses condoléances attristées à sa famille biologique. A ses enfants, ses petits-enfants, ses amis, ses compagnons de lutte, et ses proches.

Nul être sur cette terre n’est censé ignorer la mort, tel est notre destin commun. Puisse Dieu tout puissant, et miséricordieux, combler le défunt de sa miséricorde et lui ouvrir les portes du paradis céleste.

« À Dieu nous sommes, et c’est vers lui seul, que chaque être revient »

Tchadanthropus-tribune

946 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire