Dr Abba Siddick s’en est allé à plus de 93 ans. Je voudrai rendre à ce patriote un hommage appuyé car il a été le héros de notre enfance. Ancien ministre de l’éducation nationale de Tombalbaye, il a préféré le maquis et la lutte armée pour combattre l’injustice et le despotisme du régime qu’il servait. Il succède a Ibrahim Abatcha comme Secrétaire générale du Front de libération nationale du Tchad (FROLINAT) dans les années 70.

Homme de culture et d’une grande intégrité il marquera d’une empreinte indélébile l’histoire politique du Tchad et se distinguera comme l’une des figures intellectuelles le plus en vue du Tchad. Médecin de formation, il consacrera sa vie à la lutte pour la liberté de notre peuple. Il a été l’idole de notre jeunesse. Une grande figure de la vie politique tchadienne vient de quitter ce monde, un des derniers baobabs de l’échiquier politique nationale. Je me souviens lui avoir rendu ainsi qu’à Goukouni Weddeye, un hommage appuyé à la Conférence nationale souveraine alors que beaucoup s’évertuait à rendre hommage aux bourreaux de notre peuple. Avec ses compagnons du FROLINAT, ils ont eu le courage de mener le combat contre la dictature et l’impérialisme français. Ils ont donné l’espoir à la jeunesse tchadienne qu’un monde meilleur pouvait exister.

 

Je fais ce témoignage à l’attention de tous mais surtout de notre jeunesse qui n’ pas connu la dictature féroce des régimes politiques qui se sont mis en place après l’indépendance et qu’il a fallu combattre et éradiquer avec des moyens de bord mais avec la volonté des patriotes et des révolutionnaires tchadiens. Si aujourd’hui le Tchad est une démocratie c’est un peu grâce à ces héros ! Hommage appuyé à nos héros !

Ina Lillâhi Wa Ina le hou râji’oun .

1704 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article