Le premier ministre tchadien a échappé a un crash d’avion.
De sources bien renseignées et dignes de foi, le premier tchadien de transition, Monsieur Pahimi Padacké Albert a échappé ce matin à un crash d’avion à l’atterrissage à l’aéroport de Diffa au Niger.
Parti représenter le Président du CMT aux festivités marquant le 63ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger, l’avion transportant le Premier ministre a raté son atterrissage, basculant d’un côté au point qu’une aile aurait cogné le sol, mettant en danger la vie du passager VIP et sa délégation, comprenant le ministre de la défense, le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères et plusieurs membres du cabinet du PMT.
Les officiels nigériens venus à l’accueil ont eu les mains posées sur la tête pour certains, sur le cœur pour d’autre, en observant impuissants le drame qui était en train de se dérouler sous leurs yeux.
Fort heureusement, le PMT et sa suite sont sortis indemnes de cet accident.
L’armée de l’air tchadienne a dû dépêcher un avion militaire spécial pour ramener le PMT et sa délégation au Tchad après les cérémonies.
A bord de l’avion militaire dépêché à Diffa, nos sources à N’djaména indiquent que figuraient la colonel Zenaba, Directrice adjointe de la flotte présidentielle et le Commandant Abdel Hamid, expert en accident d’avion qui seraient allés faire le constat de l’accident.
Au delà de cet incident grave, il y a lieu de s’interroger sur les raisons de ce qui s’est passé. S’agissait-il d’une tentative de coup d’état de la part de personnes voulant d’ores et déjà éliminer le Président du parti le RNDT Le Réveil de la course post-transition ? Nos experts indiquent, à cet égard qu’à ce jour, seul le parti du PMT (2eme de la dernière élection présidentielle d’avril 2021) représente une force politique réelle, implantée sur l’ensemble du territoire tchadien et apte à diriger le pays dès la fin de la transition.
S’agirait-il d’une volonté de mettre une grande embûche dans l’évolution de la transition pour saper tous les efforts de paix qu’il a engagés depuis le 26 avril 2021 ?
Les enquêtes approfondies nous en diront davantage.
Dans l’attente, l’avion présidentiel serait abandonné avec une aile en lambeau à l’aéroport de Diffa.
Les enquêtes seraient en cours.
Nous y reviendrons

Correspondance particulière

1464 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire