À la suite d’une froide analyse du paysage politique par mon frère Edgard Djerassem, que j’ai partagée, j’aimerais avoir ma publication ici en solo pour les archives.

Hier, lors des différents speechs, des signaux positifs ont été envoyés et le nom du PCMT était revenu ou suggéré en catimini plusieurs fois.

Je profite du rebond de Edgard Djerassem pour faire un Lay-up facile ou un dunk féroce.

Le PCMT Mahamat Idriss Deby

Positif :

Il envoie des signaux très positifs. Il a les manettes du pouvoir et peut décider de son sort. S’il utilise son pouvoir à bon escient, il s’en sortira grandi et entrera dans l’histoire.

Selon beaucoup de confidences, le jeune Président est animé d’une grande bonne volonté et veut du nouveau.

Danger :

Tout l’achalandage de pêcheurs en eaux troubles qu’il a hérité. Tous ces caciques tapis dans l’ombre. Tous ceux qui ont ruiné le pays et qui se savent détestés par le peuple.

Ces maudits sont tellement cyniques et malins qu’ils feront tout pour torpiller tout effort positif et d’ouverture du PCMT.

Ces voleurs de la République n’ont qu’un seul intérêt: leur ventre et leur famille. Au diable le Tchad! Que le Tchad brûle, ce n’est pas leur problème. L’essentiel pour eux est que le Prince les laisse tranquilles dans leur sale besogne.

Ces politiciens véreux sont de toutes les régions et se font appeler les « leaders de leur région ou communauté ».

Le PCMT doit faire un « clean break » (rupture sèche) avec ces soi-disant caciques qui ne représentent qu’eux-mêmes. Le PCMT a plus à gagner du côté du peuple que d’une alliance avec ces éternels politiciens.

Ces piètres personnages politiques vont chercher à le prendre en otage. Or, il doit obligatoirement se constituer une nouvelle classe d’hommes et de femmes compétents autour de lui et qui pourront l’aider. Les caciques voient d’un mauvais œil tout Tchadien compétent car ils le voient comme une menace à leur « mangeoire ».

Conseil :

Mr Le PCMT, prenez les choses en main. Exercez le pouvoir pour le plus grand bien du peuple Tchadien.

Faites tout pour régler de façon finale et holistique le problème des Politico-militaires.

Mettez-vous du côté du peuple et soyez conscient (tous les jours) de votre place dans l’histoire et du Pouvoir que vous avez de faire du bien, de donner du sourire et de l’espoir à tout un peuple.

Succès Masra

Positif :

Il est le premier homme politique Tchadien à trouver le « sweet spot » c’est à dire une niche très mielleuse.

Ce brillant compatriote a su « crafter » un discours et a trouvé une masse critique de Tchadiens (surtout jeunes) frustrés, désespérés, frappés par le chômage de masse, prêts à tout pour changer la donne.

Succès Masra a arraché sa place et l’ignorer ou essayer de le briser par des basses manœuvres politiciennes ne marchera pas et aura un back clash dangereux.

Contre :

Le culte de personnalité qui s’installe autour de sa personne. Et ceci rebiffe beaucoup de Tchadiens.

Ce culte de personnalité ou idée de l’homme providentiel, de l’Envoyé de Dieu pour emmener son peuple à la terre promise, etc, sont un bouillon nauséabond de radicalisme et une bombe à retardement.

Ce n’est pas lui-même Succès Masra qui invite cela mais c’est la masse désespérée et décidée d’en découdre qui le place sur ce piédestal et beaucoup se considèrent comme étant dans une secte salvatrice. Tout critique est considéré pour eux comme un aveugle qui ne comprend rien, qui n’a pas encore vu la lumière, et un ennemi à abattre. Ils considèrent leur leader presque comme un personnage Biblique.

Succès Masra doit obligatoirement faire un discours historique pour dissiper cette atmosphère mystique autour de lui et ramener ses ouailles sur terre.

Conseil :

Succès Masra doit continuer à distiller son discours positif et d’espoir.

Mais pour capitaliser, il doit être prêt à faire des ouvertures et cultiver la flexibilité envers le PCMT.

Je sais que beaucoup des « durs » du Parti prendraient toute ouverture pour de la « trahison » mais c’est la seule voie qui vaille.

Succès Masra doit faire un discours mémorable pour dissiper certains doutes.

Jusque-là, ses discours sont faits pour des gens acquis à lui déjà. Il doit songer à une expansion de ses horizons.

Considérer le PCMT comme un naïf politique entouré d’analphabètes serait une erreur fatale.

Tout cela augure des bonnes choses pour la Démocratie Tchadienne et cela nous rend heureux.

Et cette avancée démocratique est à mettre au crédit du CMT et du PCMT. Le rassemblement a été autorisé, la Police a professionnellement encadré le rassemblement et tout s’est bien passé. Plus de peur que de mal. Toutes mes félicitations à la Police Tchadienne.

Merci.

P.S. Lire ma publication en tandem avec l’article de mon ami Edgar Djerassem pour cerner le tableau. Ne lisez pas avec vos passions mais avec vos têtes.

Par Ibn Mht-Zène

1065 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire