Suite à un déguerpissement dans la zone d’un marché noir où les débrouillards qui vendaient des téléphones portables neufs et de secondes mains ont été victimes d’arnaques du directeur de la police municipale, de son chef de corps et du directeur de l’urbanisme de la mairie centrale. Malheureusement pour eux, ils étaient pris en flagrant délit par le Maire en personne. Tout est parti par une instruction donnée par le Maire de la ville de Ndjamena afin de déguerpir ces vendeurs pour une fluidité de cette route empruntée par les usagers et surtout les agents de la direction des ressources humaines du ministère de l’Éducation nationale.  

Ces arnaqueurs au lieu d’effectuer et exécuter les instructions du Maire ont passé outre. Non seulement ils ont reçu de l’argent de la part de ces vendeurs, mais ont refusé d’exécuter les instructions de leurs hiérarchies. Finalement ils étaient dénoncés par ces derniers (vendeurs de téléphones) et ont pris à leurs dépens une suspension. Le directeur et son chef de corps ont été révoqués de leurs postes et leurs intérims sont assurés par l’inspecteur des services municipaux et le chef de corps 1er adjoint. Quant au directeur de l’urbanisme, son intérim est assuré par le directeur de la voirie. À l’heure où nous sommes, le Maire doit prendre des actes pour leurs remplacements étant donné que les deux directions ne doivent rester vacantes vu leurs sensibilités.

Nous pouvons dire que, les dénonciations réitérées des agents de la police municipale et celles de la population victimes de leurs arnaques ont été entendu par les autorités concernées. Par conséquent, nous appelons et réitérons notre appel à Mr le Maire de nommer des personnes de bonne moralité pour le bien des agents et celle de la population victime. Nous pouvons donner notre contribution par des conseils et notamment pour les nominations et surtout de la police municipale, des personnes compétentes et qui ont reçu des formations.

La direction doit être assurée par un policier formé et non un civil habillé.

PS : pour la bonne marche de ce corps, Il faut un changement radical comme les vœux d’un agent de la police municipale exprimé par une fiche adressée à Mr le Maire qui l’a reçu main à main et a donné des instructions pour des explications à l’équipe sortante. En fin le bon Dieu a exaucé la prière des pauvres citoyens et celle des policiers municipaux longtemps lésés.

N’Djamena

Correspondance particulière

298 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire