QUAND UN PETIT BONDJOSS DE DÉBY SE PREND LE PLAISIR D’INSULTER.

 

Son mentor Idriss Déby Itno disait ceci il y’a de cela 4 mois à peine. Les mercenaires, les quoi, quoi !!! Sont amnistiés. C’est à nous d’amnistier Bondjoss et son mentor ! On n’a jamais accepté d’être amnistié par des illégitimes et les usurpateurs des urnes ! Aujourd’hui le petit Bondjoss se permet d’insulter les dignes fils du Tchad, qui ont refusé de dire oui, à ceux qui sont les parvenus par hasard au pouvoir et qui veulent forcer à pénétrer dans l’histoire du Tchad. Nous leur dirons non et non. Ils seront effacés de toute la pensée du peuple.

 

Mon cher petit Bondjoss ! C’est ne pas parce que, tu arrives à dissimuler en Malaisie un peu d’argent volé du peuple tchadien, et acheté quelques appartements au Caire et à Strasbourg pour te blanchir, que tu traites les Tchadiens dignes, de voyous et mercenaires. Une chose est grave et même très grave. La guerre à la guerre est une déclaration universellement condamnable. Je pense que, la CPI en tiendra compte dans sa prochaine poursuite au système pourri de Déby, dont tu en fais partie, pour appel à la préparation à un crime de guerre.

 

Aux âmes mal éduquées, la valeur attend toujours les années. Un ministre de l’intérieur, pourri soit-il comme ce Bondjoss de Ahmat Bachir, ne devrait pas insulter et traiter de voyous, des dignes Tchadiens qui ont refusé de suivre le système pourri du MPS, dirigé par Idriss Déby Itno. C’est ne pas parce qu’on arrive par hasard à la tête d’un état composé de bouffons pourris, qu’on se permet de traiter de mercenaires et de voyous les autres tchadiens sérieux qui aiment le Tchad. Que le petit Bondjoss Ahmat Bachir trouve d’autres choses pour faire plaisir à son mentor Idriss Déby Itno.

"Impossible de négocier avec des mercenaires sauvages, des bandits, des voyous" Ahmat Bachir

Interpellé par notre reporter sur ce qui se passe à la frontière tchado-libyenne, le ministre Bachir a opposé un non catégorique sur une possibilité de négociation afin d’éviter la guerre. Pour lui « aucune négociation, à la guerre, comme à la guerre. » #Tchad #Adjib

Gepostet von Tchadinfos.com am Sonntag, 19. August 2018

Pauvres de nous…

Doki Warou Mahamat

1201 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article