Un assassinat lâche et barbare.

Le régime minimise l’ampleur d’un mouvement social et politique d’une grande portée. Le système clientéliste, le bradage des ressources étatiques et les hauts postes juteux attribués à des personnes proches et des collaborateurs malhonnêtes et immoraux sont au service du régime et de leurs familles.

Les contestations, les mobilisations, les dégradations des institutions judiciaires et sécuritaires sont récurrentes ces dernières années. Ce sont des signes qui peuvent provoquer la chute d’un régime par cette population hétérogène et multiculturelle. Une contestation isolée peut brusquement faire irruption dans l’espace politique tchadienne et attirer la masse dans son objectif et c’est ainsi qu’un mécontentement citoyen peut prendre une autre tournure nationale pour une cause nationale.
Pour le véritable changement, pour la démocratie et la justice sociale, tout commence par les mécontentements des citoyens, voir une contestation d’un prix d’une miche de pain.

Le régime a réduit au silence tout le BET depuis 30 ans par sa fameuse liberté chèrement acquise et sa démocratie chimérique qui n’ont aucun rapport avec la réalité tchadienne. Il existe liberté de quoi dans notre pays ? De voler ? De corrompre ? De tuer ? D’impunité ? Liberté de quoi ?

Il est temps de prendre des mesures et sortir de cette boule qui manque de clairvoyance et de lucidité.
Il est temps de prendre des engagements et d’agir avec conscience et détermination pour l’intérêt du pays.
Il est grand temps de penser comme une seule personne et prendre ses responsabilités pour le peuple et pour le Tchad.

Arrêtez d’écouter ces chefs des cantons guignols et profiteurs qui ne pensent que par leurs ventres. Qu’est-ce qu’ils ont fait pour vous pendant ces 30ans d’humiliation et d’injustice ? Rien.
Soyons intelligents émotionnellement, rien n’est impossible.

Il est mort pour la justice et la dignité humaine, nous mourrons aussi pour la justice et pour notre dignité. Nous retournerons tous poussières.

Biress-Mi

437 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire