La région de Ouaddaï est l’une des grandes régions de ce pays. Confrontée à des défis sociétaux récurrents, en, l’occurrence la crise récurrente de l’eau, les conflits intercommunautaires et les tensions entre la population rurale et urbaine. Que font les représentants de cette région ?

Abéché, le chef-lieu est oublié par ses représentants politiques, pour des intérêts politiques égoïstes et mesquins. A leur tête, Mahamat Saleh Khayar, représentant du département, à l’Assemblée Nationale, et reconduit (malgré) au conseil national de transition (CNT).

Ce politicien, est avant tout préoccupé par des intérêts personnels et mesquins. Adepte de coup bas et de clientélisme politique, tendant toujours à l’appât du gain. Mahamat Saleh Khayar, très habile, galope l’administration centrale, en s’adonnant à des actes de courbette à la bourgeoisie régnante, dans le seul but de remplir sa panse. Aussi, il alimente des tensions, grâce à son attitude politique hypocrite, sans la moindre pensée à sa circonscription. Depuis toute une décennie, aucun acte salutaire n’a été posé par ce politicien, pour résoudre les crises récurrentes de l’eau, l’insécurité et les tensions intercommunautaires.

Rabaissé et ridiculisé par l’ex première dame, en 2018, car, pressenti responsable des tripotages mensongers dans le sultanat du Ouaddaï. Aussi, ce politicien s’est enrichi indûment dans le Logone oriental, grâce aux redevances (5%) qui devaient être versées aux collectivités décentralisées de la région productrice, et les groupements-minutes dont les réseaux d’affaires occultes lors de l’installation des ONG humanitaires dans le Ouaddaï et le Sila.

Somme toute, la population du Ouaddaï doit œuvrer et s’éveiller pour travailler avec des mandataires dignes et honnêtes. Son destin ne doit pas être confié entre les mains des politiciens qui n’ont aucune préoccupation à elle.

Concernant les dernières manifestations qui se sont soldées par une mort, aucune réaction de ce politicien. Quel mépris !

Merci de rectifier, des représentants politiques au lieu de représentation.

Izzédine Khassim Ali

461 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire