Le Mouvement Patriotique du Salut (MPS) est au bord de l’explosion dans le grand nord. Les régions du Kanem, du Lac, du Hadjer-Lamis, du Bahr-El-Ghazal, et de l’Ennedi Est, sont en colère depuis la restructuration du Bureau Politique National (BPN), le 6 juin 2018. La  désignation par quota régional a favorisé des militants très impopulaires au détriment des cadres du parti très connus. Depuis lors de mouvements de mécontentement naissent dans les différentes régions. Des lettres de contestation sont même adressées à la haute hiérarchie du MPS. Si rien n’est fait, à ce rythme, le parti de Bamina, au pouvoir depuis 28 ans risque de perdre, le Grand Nord déjà acquis à sa cause aux prochaines échéances.

Pour le quota la région du Lac, ce sont Ahmat Mahamat Mbodou et Fadjak Malloum sont désignés. Si le second a réussi grâce à une certaine popularité à la législature actuelle, le 1er est l’un des cadres du Lac le plus impopulaire. Sa présence même dans la région gêne certaines personnes. Car, selon les témoignages, Ahmat Mahamat Mbodou est issu d’une classe sociale très inférieure, qui ne lui permette pas quel que soit son niveau d’études d’être désigné comme chef (forgeron). Son ascension dérange la région du Lac. Si l’on continue à le propulser, le MPS perdra beaucoup des militants dans cette contrée du pays. Comment, cet ancien maquisard, militant de la dernière heure, a réussi à intégrer le cercle vicieux du MPS, s’interroge beaucoup des lacustres. Une chose est sûre. Sa désignation a coûté d’après nos investigations 5 millions de Fcfa.

Le Hadjer Lamis voit Abakar Moussa Kallé Secrétaire Général régional entrer le BPN, avec un inconnu de la région dont même les militants du parti doutent de son degré de militantisme. Il remplace dans le BPN, Mahamat Assafi Daoud, un cadre dévoué et très populaire dans le département de Dababa, partant de Hadjer Lamis. Les militants de ce département ont même écrit à la hiérarchie du parti pour la réintégration de ce dernier. Si non les conséquences dans le département pour les prochaines échéances risqueront d’être fâcheuses pour le MPS. Car, dans leur correspondance, les militants du MPS de Dababa préviennent seul, Mahamat Assafi Daoud pourrait relever les défis futurs.

Le Bahr-El-Ghazal, est désormais devient avec cette restructuration du BPN, un terreau fertile à tout homme politique en quête des nouveaux militants. Les prochaines échéances risqueraient d’être fatales pour le MPS, si les erreurs commises ne sont pas corrigées. Pour les militants et sympathisants de cette région, l’entrée de Djiddi Bichara a deux sens. Le 1er sens à donner à son entrer au BPN, est que Abakar Tahir Moussa alias Al-Manna, l’autre quota de la région dont les militants ne s’y reconnaissent pas de cette désignation, ne voudrait pas que Djiddi Bichara soit désigné comme le prochain secrétaire général du MPS. Donc cette désignation l’arrange, parce que Djiddi ne prétendra à se présenter. Le 2ème sens à donner à l’ascension de Djiddi Bichara Al-Manna veut soigner son image en approchant son adversaire d’hier. Mais tout ça n’est que de la poudre aux yeux. Dans une lettre, les militantes et militants du Bahr-El-Ghazal, disent ne pas reconnaitre la désignation d’Al-Manna, comme leur quota. Ils souhaitent Djiddi Bichara et Kodou Chou Tidjani. D’après certaines sources, Al-Manna a monnayé son entrée dans le BPN. Cinq millions aussi. Il s’est entretenu peu avant son départ à la Mecque pour le petit pèlerinage, avec le secrétaire général du MPS Mahamat Zen Bada. Certaines indiscrétions rapportent qu’au cours de cet entretien, Al-Manna a monnayé l’entrée de ses affidés au BPN. Ahmat Mahamat Mbodou, Choukou, Al-Manna, et deux autres. Pour chacun il aurait donné 5 Millions. Au total Zen Bada a reçu d’Al-Manna 25 millions Fcfa. Faut-il payer son entrée au BPN ? En tout cas Al-Manna l’a fait et il semble que c’est son cheval de bataille. La stratégie de ce dernier est de conserver les opérateurs économiques qu’il peut les utiliser pour sa cause.

Dans le Kanem, c’est Choukou Kosso qui reste dans le BPN, au détriment des dignes fils de cette région. Dans l’Ennedi également c’est Hassan Touka qui se positionne. Dans les deux régions si les deux représentants sont maintenus dans le BPN, ils menacent de quitter le MPS pour se rallier à l’opposition.

Autre faits remarquables de cette composition du BPN, est que, ce sont les points focaux de la Fondation Grand Cœur de Hinda Déby Itno, qui sont hissés ; Le message est clair, désormais pour entrer au BPN, soit il s’allier à Al-Manna, pour qu’il monnaye l’entrée, soit il faut être du côté de la Fondation Grand Cœur pour faire son entrée au BPN. Les popularités dans les terroirs laissent place à des plaisantins qui ne valent rien dont ils seraient originaires.

Alex Pafing

1235 Vues

  • CHERS RESPONSABLES DE CE SITE,
    JE DECOUVRE, EN CE SIÉCLE, AVEC DÉSOLATION QUE VOUS POURRIEZ ATTAQUER UN CITOYEN DE VOTRE PAYS EN TERME DE : UN TEL EST FORGERON, IL N’A PAS LE DROIT D’ÊTRE CHEF QUEL QUE CE SOIT SON DEGRÉ D’ETUDE. IL FAUT L’ECARTER DE LA CHOSE PUBLIQUE. OÙ SONT LES VALEURS RÉPUBLICAINES QUE VOUS PRÔNEZ ? PEUT ON AVANCER AVEC DES CONSIDÉRATIONS: UN TEL ESCLAVE, UN TEL BATARD, UN TEL…

    Commentaire par AHMAT MBODOU MAHAMAT le 8 juillet 2018 à 22 h 55 min
  • Bonjour Monsieur Ahmat Mbodou Mahamat,
    L’article sur lequel vous faites votre commentaire est signé de son auteur. Vous pouvez lui repondre sans incriminer la rédaction du site. Nous pourrons au demeurant publier un droit de réponse auquel cas qu’un
    avis est divergeant. mais rassurez vous, nous prônons toujours les valeurs républicaines chères à vous. Merci de votre diligence.

    Commentaire par letchadanthropus le 9 juillet 2018 à 3 h 32 min
  • Bonsoir Directeur de Tchadanthropus,
    Je vous remercie pour l’opportunité que vous m’offrez pour pouvoir publier mon droit de réponse sur votre site. Ce n’est que justice. Ainsi, je vous demande de me donner votre adresse mail pour vous l’envoyer.

    Commentaire par Ahmat Mbodou Mahamat le 12 juillet 2018 à 19 h 26 min
  • DROIT DE REPONSE DU Dr-Ing. AHMAT MBODOU MAHAMAT
    Au
    Directeur du site « Tchadantropus »

    Beaucoup de jours se sont écoulés depuis les élucubrations du dénommé Alex Pafing, publié par Tchadantropus sous le titre : « Le MPS parti Etat et ses partisans clientélistes vers l’implosion ». Et, vous étiez nombreux, très nombreux, chers frères, amis et connaissances, à avoir réagi pour me témoigner votre indignation ou pour condamner cette énième tentative de démolissage gratuit dirigée contre mon honneur et ma dignité. Je reste profondément sensible à vos marques de sympathie et attentif à vos sages conseils.
    Grâce à vous, je suis maintenant immunisé contre les hargnes, les dégoûts, les haines et les considérations anachroniques, inimaginables pour un citoyen du 21ème siècle. Je sais aussi que par une certaine dose de complexe mal placé, mal digéré, mal compris, certains quidams se tapissent dans l’anonymat pour faire l’éloge de l’impertinence, de l’insolence. Surtout, à défaut d’accéder au poste de responsabilité souhaité, ceux qui ne veulent voir personne d’autre au-devant d’eux versent dans la provocation.
    Avec Internet interposé, on insulte, on brocarde qui on veut ; on désigne à la vindicte populaire des personnalités et leur famille ; on tue leur honneur, leur sécurité, leur joie de vivre ; on les enferme dans les ghettos, parce qu’on ne les aime pas, parce qu’ils n’ont pas d’argent pour payer, parce qu’ils refusent le chantage et le larbinisme ou parce qu’ils ne veulent pas mettre leur autorité et leurs relations au service d’un affairiste, prompte à rançonner avec un cynisme froid.
    Cela dit, je me sens confiant et ne me laisserai jamais perturbé par des individus qui pensent que c’est avec des zizanies et des invectives, ou encore avec des injures et des atteintes à la vie privée des honnêtes citoyens que doivent se résoudre les problèmes de la gouvernance et du développement auxquels notre pays fait face en ce moment.
    Je saisis l’occasion pour exprimer toute ma gratitude au Président-Fondateur et au Secrétaire Général National du MPS pour la confiance qu’ils ont toujours placée en moi. Je rends également hommage aux camarades militantes, militants et sympathisants du MPS et des alliés, aux députés, aux élus locaux, aux notabilités traditionnelles, aux responsables de culte, aux opérateurs économiques, aux organisations des jeunes et des femmes, aux élites intérieure et extérieure de la région du Lac pour leur solidarité et leur soutien à mon égard. Plus que jamais, je suis animé d’un sentiment de reconnaissance, de responsabilité et de détermination pour donner le meilleur de moi-même pour mériter cette haute marque de confiance placée en moi.
    Je tiens, du reste, à attirer l’attention de tous que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Aussi, devons-nous faire l’effort de dépasser nos égos et réussir, avec le concours de tout le monde, à travailler la main dans la main, pour l’émergence du Tchad, sous la conduite éclairée de Son Excellence Monsieur Idriss Déby Itno.
    Je tiens enfin à rassurer aux uns et aux autres que ces tirs groupés, ces voix discordantes traduisent l’incapacité manifeste de certains de nos cadres à offrir à leurs concitoyens une gouvernance apaisée, débarrassée de toutes les tares qui retardent ou empêchent d’aller de l’avant vers le progrès. Le dire ainsi relève plus d’un constat d’ensemble que d’une volonté de condamner ceux, davantage nombreux malheureusement qui tirent des dividendes de ces forfaitures. Mais pour combien de temps encore ?
    Dr-Ing. AHMAT MBODOU MAHAMAT,
    PDG d’AGRITCHAD S.A.
    Membre du BPN/MPS,
    Chef de file du MPS de la région du Lac.

    Commentaire par Ahmat Mbodou Mahamat le 12 juillet 2018 à 20 h 13 min
  • Bonjour Cher frère.
    Le droit de réponse est necessaire surtout quand on est cité personnellement dans un article. Mais une chose taraude l’esprit de la rédaction. Vous aviez dans votre droit de réponse répondu à votre détracteur
    sur le sied de son article. C’est qui est normal et acceptable, jusqu’à là plus rien ne vient tâcher l’esprit de la lettre. Mais ce qui ne passe pas pour la rédaction est l’index faite à l’endroit de votre président
    Idriss Déby Itno que nous combattons avec son parti MPS. Cela n’entre pas sur les principes rédactionnels du site, tous comme les reférences faites pour le MPS. Tchadanthropus-tribune ne peut publier un papier qui loue
    le MPS. Aussi, et sur le seuil du respect, nous vous conseillons de ré arranger votre droit de réponse répondant directement à Mr Alex Pafing, et la rédaction se fera une joie pour publier votre droit de réponse. Espérant
    une prompt compréhension de votre part, veuillez accepter notre salutation fraternelle. Nous attendons votre retour sur l’information.

    Commentaire par letchadanthropus le 13 juillet 2018 à 1 h 12 min
  • Monsieur le Directeur,
    Je suis au regret de m’apercevoir que vous rechigner pour ne pas publier mon droit de réponse, tel quel. Vous savez que je n’aurais pas dû vous écrire si vous n’aviez pas pris la responsabilité de publier les insanités de ce dénommé Alex Pafing, que je sais être un faux nom.
    Quoi qu’il en soit, c’est au nom du MPS que j’ai été attaqué. Pour votre gouverne, ma nomination au BPN/MPS relève exclusivement des prérogatives régalienne du Président Fondateur et du Secrétaire général national. Comment voudriez-vous que je ne me réfère pas à mes mandataires pour construire ma plaidoirie ? Comment construire le débat, quand vous vous montrez hostile au nom du Chef de l’Etat et de son parti, alors qu’Alex Pafing, dans son écrit, faisait comme s’il défendait le bien du même MPS, en citant nommément ceux dont l’ascension aurait pu entraîner l’explosion du Parti ?
    Au regard du Droit de la communication, vous êtes de facto le premier responsable de l’atteinte portée à mon honneur et à ma dignité ; votre dénommé Alex Pafing n’étant en fait que le complice de cette forfaiture. Aussi, je vous serais gré de publier la seconde version de mon droit de réponse. Si vous n’êtes pas prêt à le publier, vous vous rendrez responsable d’une injustice commise à mon égard.
    Comptant sur votre bonne compréhension, veillez recevoir l’expression de mes salutations fraternelles.

    Dr-Ing. Ahmat Mbodou Mahamat
    Tél (mobile, watsapp) : +235 66 29 14 66

    Commentaire par Ahmat MBodou Mahamat le 13 juillet 2018 à 16 h 03 min
  • DROIT DE REPONSE DU Dr-Ing. AHMAT MBODOU MAHAMAT

    Beaucoup de jours se sont écoulés depuis les élucubrations du dénommé Alex Pafing, publié par Tchadantropus sous le titre : « Le MPS parti Etat et ses partisans clientélistes vers l’implosion ». Et, vous étiez nombreux, très nombreux, chers frères, amis et connaissances, à avoir réagi pour me témoigner votre indignation ou pour condamner cette énième tentative de démolissage gratuit dirigée contre mon honneur et ma dignité. Je reste profondément sensible à vos marques de sympathie et attentif à vos sages conseils.
    Grâce à vous, je suis maintenant immunisé contre les hargnes, les dégoûts, les haines et les considérations anachroniques, inimaginables pour un citoyen du 21ème siècle. Je sais aussi que par une certaine dose de complexe mal placé, mal digéré, mal compris, certains quidams se tapissent dans l’anonymat pour faire l’éloge de l’impertinence, de l’insolence. Surtout, à défaut d’accéder au poste de responsabilité souhaité, ceux qui ne veulent voir personne d’autre au-devant d’eux versent dans la provocation.
    Avec Internet interposé, on insulte, on brocarde qui on veut ; on désigne à la vindicte populaire des personnalités et leur famille ; on tue leur honneur, leur sécurité, leur joie de vivre ; on les enferme dans les ghettos, parce qu’on ne les aime pas, parce qu’ils n’ont pas d’argent pour payer, parce qu’ils refusent le chantage et le larbinisme ou parce qu’ils ne veulent pas mettre leur autorité et leurs relations au service d’un affairiste, prompte à rançonner avec un cynisme froid.
    Cela dit, je me sens confiant et ne me laisserai jamais perturbé par des individus qui pensent que c’est avec des zizanies et des invectives, ou encore avec des injures et des atteintes à la vie privée des honnêtes citoyens que doivent se résoudre les problèmes de la gouvernance et du développement auxquels notre pays fait face en ce moment.
    Je saisis l’occasion pour exprimer toute ma gratitude au Président-Fondateur et au Secrétaire Général National du MPS pour la confiance qu’ils ont toujours placée en moi. Je rends également hommage aux camarades militantes, militants et sympathisants du MPS et des alliés, aux députés, aux élus locaux, aux notabilités traditionnelles, aux responsables de culte, aux opérateurs économiques, aux organisations des jeunes et des femmes, aux élites intérieure et extérieure de la région du Lac pour leur solidarité et leur soutien à mon égard. Plus que jamais, je suis animé d’un sentiment de reconnaissance, de responsabilité et de détermination pour donner le meilleur de moi-même pour mériter cette haute marque de confiance placée en moi.
    Je tiens, du reste, à attirer l’attention de tous que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Aussi, devons-nous faire l’effort de dépasser nos égos et réussir, avec le concours de tout le monde, à travailler la main dans la main, pour l’émergence du Tchad.
    Je tiens enfin à rassurer aux uns et aux autres que ces tirs groupés, ces voix discordantes traduisent l’incapacité manifeste de certains de nos cadres à offrir à leurs concitoyens une gouvernance apaisée, débarrassée de toutes les tares qui retardent ou empêchent d’aller de l’avant vers le progrès. Le dire ainsi relève plus d’un constat d’ensemble que d’une volonté de condamner ceux, davantage nombreux malheureusement qui tirent des dividendes de ces forfaitures. Mais pour combien de temps encore ?

    Dr-Ing. AHMAT MBODOU MAHAMAT,
    PDG d’AGRITCHAD S.A.
    Membre du BPN/MPS,
    Chef de file du MPS de la région du Lac.

    Commentaire par Ahmat MBodou Mahamat le 13 juillet 2018 à 16 h 08 min