Une espèce d’incompréhension, voire d’ignorance, qui règne dans le milieu des jeunes de Borkou. Pendant 30 ans de régime autoritaire, pendant 30 ans de mépris et de rancœurs à l’égard des ressortissants de Borkou, certains n’ont pas encore retenu des leçons sur ce régime qui cherche à asphyxier le peuple tchadien et l’enfoncer dans la pauvreté, le chômage, la corruption, la faim et la dictature.

Idriss Deby n’a jamais porté un intérêt quelconque aux ressortissants de Borkou à l’exception des quelques personnes qui l’ont soutenu à renverser le régime de Hissein Habré, d’ailleurs ce n’est ni un secret de polichinelle. Ces personnes rongées par la haine cherchent à tout prix à mettre la région de Borkou dans la misère et ses ressortissants dans le chômage et les rendre comme des objets ridicules et des moqueries. Toujours aux dépens des autres.

Aucun être humain doté d’un sens moral et d’éthique ne peut apprécier son propre bourreau. Même dans le syndrome de Stockholm il y a une empathie de réciprocité. Tous ses déplacements à Faya, Deby criait haut et fort à qui veut l’entendre « je ne veux pas construire Borkou, parce que c’est un bastion des rebelles ». Borkou n’est-il pas au Tchad ?

Personne ne lui demande de développer Borkou avec l’héritage de son défunt père. Le socle de croissance économique, urbaine et sociale d’une ville se fera avec la richesse du pays et non par la poche d’un Président.

Les campagnes précédentes, les jeunes se sont mobilisés par centaines pour y aller battre campagne au nom de MPS aux profits des certaines personnes bien placées qui cherchaient à redorer leurs blasons ou à conserver leurs postes ou des privilèges qu’ils acquièrent de ce régime. Ces jeunes qu’est-ce qu’ils ont gagné ? Rien, ils sont oubliés et rejetés par hypocrisie. Personne, je ne dis personne, parmi ces jeunes abusés et trahis n’était récompensé par reconnaissance d’une manière ou d’une autre. Toujours ce sont les autres qui profitent au nom de la mobilisation de ces pauvres jeunes bernés qui ne cherchent rien d’autre qu’un travail et vivre dignement comme les autres.

La seule véritable erreur est celle dont on ne retire aucun enseignement. Pourquoi refaire les mêmes erreurs ? Pourquoi vous cherchez à faire plaisir à certaines personnes qui n’ont ni la reconnaissance moins encore un intérêt particulier de vos situations de vie ?

Je lance un appel à la jeunesse de Borkou, cessez d’être des acolytes au service des autres. Ces cadres et ces courtisans hypocrites ne sont pas sensibles ni reconnaissants de votre courage, de vos sacrifices et toutes ces dépenses d’énergie. Ne suivez pas ces personnes ingrates. Ils vous exploitent et profitent de la masse pour battre leur campagne sans se préoccuper du reste. Ils vous pressent comme un citron, ils vous jettent après avoir vous utiliser. Si Deby vous a oublié et mis dans la misère et l’injustice pendant 30 ans, qu’est-ce que vous vous voulez maintenant ? Si ce n’est pas son départ immédiat.

Michel Tchounoumi

1606 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire