Deby prête serment devant Kebzabo en levant la main gauche et dit : je jure je te donnerais. Et Saleh à son tour, lève les deux mains, et dit : je jure, je ne dirais à personne. Le ridicule n’a jamais tué dans ce pays. Au Tchad, rien n’est surprenant aujourd’hui. Après avoir boudé pendant plus de six ans Idriss Deby, après avoir critiqué et insulté six ans durant le régime en place et après avoir boycotté et dénoncé le forum et l’adoption de la constitution, le leader de l’opposition revient par la petite fenêtre.

 

En effet, au lendemain de la rencontre entre Idriss Déby et les partis politiques pour la mise en place du cadre national de dialogue politique, a sa demande Saleh Kebzabo a été reçu ce mercredi par Idriss Déby. La rencontre a duré trois heures d’horloge. Telle une mangue mûre, Kebzabo est tombé entre les mains d’Idriss Déby. Kebzabo est parti négocier avec Déby la présidence du CNDP. Déby ne pouvait pas mieux rêver ! Fidèle à sa logique, Kebzabo cherche à écarter les partis politiques de l’opposition qui ne sont pas membres du FONAC. C’est une Aubaine pour le champion des tripatouillages Idriss Déby, qui ne demande pas mieux, une occasion ainsi offerte pour diviser l’opposition. Et tout ceci par la faute de Saleh Kebzabo égoïste de nature, il combat même ses camarades de l’opposition qui n’acceptent d’être sous sa coupe. Le résultat de sa rencontre lui a permis d’obtenir verbalement pour l’instant, ce qu’il veut.

 

Selon une source proche des militants déçus de l’UNDR, qui disaient ceci : (le président LOL MAHAMAT CHOUA, avait raison de dire que Saleh Kebzabo était Mps depuis1996.

Malheur aux alliés du MPS. Une fois de plus, ils seront abandonnés sur le Tapis. Et c’est bien fait pour eux. Car, Kebzabo est un fauve dangereux. Lui et Idriss sont des chacals de même brousse. Chacun tient l’autre.
Pauvres oppositions et pauvres de nous qui croyons encore à ce genre des opposants.

Mahamat Doki WAROU

2295 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article