REPUBLIQUE DU TCHAD

                    

Communiqué de presse N°003/COORD/NAT/UFC/2017
relatif à l’arrestation au Niger de 3 membres de l’opposition Tchadienne

  

La Coordination Nationale de l’UFC exprime son indignation face à l’arrestation de trois membres de l’opposition tchadienne et dénonce avec énergie l’intention des autorités nigériennes visant à les livrer au régime de Déby. Il s’agit de Mahamat Hassan Boulmaye, Ahmat Yacoub et Abdramane Issa.

Le gouvernement du Niger ne peut ignorer le passif criminel déjà bien conséquent du pouvoir tchadien ainsi que les multiples assassinats politiques à son actif. Aussi, la Coordination Nationale de l’UFC appelle au sens des responsabilités des Autorités Nigériennes et les exhorte à renoncer à l’extradition de ces opposants vers le Tchad où ils seront voués à une mort certaine.

Nous oserons croire que le Niger d’aujourd’hui sera plus soucieux des droits humains et ceux des réfugiés tchadiens qu’il ne l’a été sous Baré Maïnassara. Car ce dernier a été complice en 1994 de l’exécution des dizaines d’opposants tchadiens : arrêtés entre Diffa et Gouré puis  livrés par ses soins, ces exilés ont été aussitôt liquidés par Déby.

Nulle valeur morale ou humaine, ni même juridique, n’autorise le respect d’un accord d’extradition avec le Tchad de Déby tant les assassinats politiques y sont légions depuis 27 ans, et les persécutions des opposants constantes et quotidiennes.

Enfin, la Coordination nationale de l’UFC lance un appel pressant aux différentes Organisations des droits de l’homme et à la Croix Rouge Internationale au fin d’intercéder auprès des Autorités Nigériennes pour que ces trois opposants ne soient pas extradés vers le Tchad. Les livrés à Déby revient à les conduire soi-même à l’échafaud car ce despote n’en a cure du respect des droits humains ou des conventions internationales y référent.

 

Fait le 19/10/2017

Pour l’UFC

Le Coordonnateur  National

 M. Gaileth Gattoul BOURKOUMANDAH

958 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article