Le 06 septembre 2017 sous l’impulsion de Mr Thomas Dietrich, une conférence des activistes, des opposants au régime d’Idriss Déby, de la société civile et des amis du Tchad, a eu lieu dans l’enceinte de la salle Palazzo de l’hôtel Normandy dans le 1er arrondissement de Paris. Plusieurs organisations comme Amnesty internationale, SURVIE France ont pris la parole pour dénoncer le caractère anti démocratique au Tchad. Mr Ibedou et Mahamat Adam qui devraient participer à la conférence ont été retardés. Ils n’ont pu arriver à paris que ce jeudi matin via Addis-Abeba. Plus d’une centaine de participants à cette conférence, qui tour à tour, chacun avait évaluer la situation du pays en argumentant qu’il ne faudrait pas que les bailleurs donnent un chèque en blanc au régime tchadien déjà accablé par divers rapports des organisations internationales, et surtout ils ont mis en avant la gestion catastrophique des mannes du pétrole tchadien. Pour l’opposition, la table ronde est un endettement de plus pour le Tchad, et dénonce la mauvaise gouvernance, et les détournements massifs, et dit non à l’endettement des générations futures pour enrichir les proches du Président Idriss Déby, et une autre partie de l’opposition et de la société civile réclame au gouvernement tchadien un dialogue national inclusif.

 

Tchadanthropus-tribune

 

Photos Album

       

2292 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article