• “Les rumeurs selon lesquelles les forces de défense et de sécurité procèdent à la saisie des téléphones de particuliers, lors de contrôles de routine, ne relèvent que de campagnes d’intoxications et de la fausse information”, a réagit aujourd’hui Taher Erda, à Alwihda Info.
  • Paul Manga a informé l’opinion nationale et internationale, qu’aucune instruction n’a été donnée aux forces de défense et de sécurité pour confisquer les Smartphones des particuliers. La police demande à la population de garder son calme et de dénoncer toute personne qui se livre à cette pratique qui n’émane d’aucune autorité militaire.

La semaine dernière, les citoyens tchadiens, du moins ceux de la ville de N’Djamena ont été systématiquement dépossédés de leur téléphone portable lors des contrôles de police à certains carrefours de la capitale. Les faits rapportés par la population elle même ne souffraient d’aucune campagne d’intoxication. Alors qui ment ? La population dans sa diversité ou les autorités sécuritaires qui ne contrôlent pas leurs sbires ? Il y a des faits qui ne souffrent d’aucune ambiguïté. La société civile, les citoyens ordinaires dans leurs diversités, les médias, tout le monde dénoncent ces faits avérés, sauf les autorités sensées défendre sa population. S’il y a des bandits tapis au sein de la police et la gendarmerie, il faudrait les dénoncer et les traduire devant les tribunaux, mais à chaque fois se cacher derrière des soit disant “ officines qui veulent mettre en mal l’image de l’Etat “, ne peut absoudre et corriger les imperfections criantes que certains font subir à la population. En privé et malgré les démentis, certains responsables de la police l’affirment sous anonymat, et font des révélations étonnantes. Il est facile de faire l’index aux autres quand on est diamétralement incapables. Que Taher Erda ou Paul Manga sorte parler en bégayant n’arrange rien. Faites le travail pour lequel vous spoliez l’Etat et ses citoyens, sinon barrez-vous. Il y a d’autres fils du Tchad, d’illustres patriotes qui feront le travail… A suivre.

Tchadanthropus-tribune

1843 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article