Taher Erda, un analphabète, mi-arabophone, mais zéro francophone, difficilement lettré a été promu pendant des longues années officier de la dictature. Homme à tout faire, c’est ainsi qu’il a atterri à la police nationale comme DG (directeur général). Tous les Tchadiens se remémorent encore son discours ironique lors de sa prise de service devant un parterre d’officier de police de formation. Depuis sa prise de fonction jusqu’à maintenant, en dehors de l’aspect répression et brutal, la police nationale sous ses ordres ne s’est illustrée que par des dénis de droits de l’homme. Il a complètement sali l’image de la police nationale, organisme d’État dévolu aux grands professionnels et hommes du sérail. Après 5 ans d’exercices à ce poste de DG, et ayant quelques expériences glanées çà et là, il risquerait de se faire dégager très bientôt par Idriss Déby qu’il voulait dégrader de ses épaulettes de général il y a juste quelques semaines. Depuis lors, et en plus du scandale qui éclabousse la direction des marchés sur un détournement d’argent par l’entremise d’un marché public, un lobby constitué de plusieurs généraux qui travaillent l’esprit d’Idriss Déby afin de le remplacer, pas par un homme formé au métier de la police, mais un autre analphabète. Cette fois, notre illustre désigné ne sait ni lire ni écrire le français, moins encore l’arabe. Alors que gagnent-ils les Tchadiens de se retrouver à défaut d’un semi-lettré à l’ignorant du coin, simplement parce qu’il est du sérail ? Notre peuple doit-il accepter absolument de se soumettre aux diktats d’un apparatchik du 21e siècle ? Pourquoi doit-on cavaler du médiocre au pire sans et se résigner ? Si Taher Erda s’en va, que la place soit réservée à un officier de police ayant fait ses écoles dans la maison, et par conséquent connaît des notions ou ayant étudier le droit. Mais continuer de vaquer de Erda vers pire que Erda est inacceptable.

Tchadanthropus-tribune

2857 Vues

  • Vous êtes vraiment tolérants. Le régime de Deby doit être balayé. Deby a posé un affront aux tchadiens. Il faut lèver ce défi.

    Commentaire par facho Balaam le 23 avril 2018 à 22 h 38 min