De sources dignes de foi, nous recoupons la situation à la mi-journée pendant que les forces rebelles ratissent les zones qu’elles ont investies. 

Depuis hier où les diverses forces se sont mises en marche, les éléments rebelles n’ont rencontré aucune opposition sérieuse. Les hommes de Déby fuient les positions qu’elles tenaient, certains sont partis se concentrer vers la base de Tanoa, les autres ont fait le repli vers Zouar et Ounianga.

Le communiqué laconique de l’état-major de Déby confirme la présence des forces rebelles et omet des détails importants, en utilisant le terme « Terroristes » pour appâter la communauté internationale, et la France qui connait la réalité du terrain et la nature des hommes qui se dressent contre la dictature du MPS. 

Au sein des hommes de Déby, il y a un découragement clair, pour beaucoup ils ne veulent pas se battre pour un régime qu’ils connaissent maintenant avec tous ses détails négatifs.

D’après nos sources, tôt ce matin, les avions de renseignements de Barkhane avaient quitté la base Adji Kosseï de N’Djamena, et Agadez au Niger pour survoler les positions investies par la rébellion.

Une autre source affirme que la ville de Faya-Largeau risque d’être menacée par les hommes du comité d’auto-défense de Miski qui ne seraient pas loin.

L’aviation de Déby serait entrée dans la danse aux environs de 12 h heure locale, ils ont effectué 10 frappes sur la logistique des FACT. Nos sources au sein de l’armée de l’air de Déby affirment que leur aviation aurait touché plusieurs objectifs logistique (Carburant, citernes d’eau, artillerie), intox ou vérité le temps nous le dira.

De source sure, hier en milieu d’après-midi, Idriss Déby a eu une réunion avec l’état-major des forces Barkhane à N’Djamena. Il était avec son staff de renseignements et militaires. Formellement il demande à la France à travers Barkhane d’intervenir. L’État-major Barkhane veut l’aval de Paris avant d’intervenir, pour l’instant les mirages français n’ont pas décollé avec ordre de frappes sur les positions rebelles. 

Depuis Faya-Largeau où des informations fiables sont distillées, on parle d’un hélicoptère de combat MI24 est touché. 

Les N’Djamenois ont constaté effectivement tôt ce matin plusieurs porte-Chars transportant des Chars à la sortie de la ville. Plusieurs colonnes de véhicules militaires sont en route depuis N’Djamena vers le nord.

Nous informerons nos compatriotes en temps et en heure aussitôt que nous recoupons de manière sure les informations qui nous viennent du terrain militaire… À suivre. 

Tchadanthropus-tribune

4085 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire