Romadoumngar Félix Nialbé peint les 31 dernières années en noir.

Politique – Le président de l’Union pour le renouveau et la démocratie (Urd), Romadoumngar Félix Nialbé a fait le bilan des 61 ans d’indépendance du Tchad.  Ceci lors d’une allocution à la nation ce jeudi 12 août au siège du parti.

D’entrée de jeu, l’ex-chef de file de l’opposition a présenté ses condoléances à la famille des soldats tchadiens tués le 5 août dernier suite à une attaque de Boko Haram dans le Lac Tchad. Il en a fait de même pour les victimes du conflit intercommunautaire de Moito ayant entrainé une vingtaine de morts dans le Hadjer-Lamis.

Pour le numéro un de l’Urd, 61 ans après l’indépendance du Tchad, les défis à relever sont de taille. « Les 31 ans de feu Idriss Deby Itno dont la longévité au pouvoir, et les énormes possibilités de développement non saisis par ce régime sont imputables au parti politique Mps et ses dirigeants », a-t-il souligné. Selon lui, tous les pans du pays sont à terre avec des discours haineux, le repli identitaire, et un rejet systématique des différentes composantes de la nation, marqué par l’absence de la justice, le détournement des biens publics et l’accentuation du conflit éleveurs-agriculteurs.

Amorçant l’aspect sécuritaire, le président de l’Urd affirme que l’armée nationale tchadienne n’est plus républicaine. Il ajoute qu’elle connait en son sein une discrimination et une ethnicisation à tous les échelons.

« Les ressources financières du pays ont été confondues et gérées comme des biens d’un clan ou d’une famille sapant et hypothéquant le développement », a martelé Romadoumngar Félix Nialbé.

Dénonçant les mauvaises conditions de travailleurs entrainant des grèves, la détérioration des voies publiques rendant difficile les trafics, la restriction de la liberté publique, la violation des droits de l’homme, le président de l’Urd exige qu’il faille s’atteler à l’amélioration de ces points cités.

Déclarant qu’il faut réinventer un autre modèle de gouvernance et de gestion du Tchad au regard du retard, Romadoumngar Félix Nialbé a suggéré de faire l’audit de l’exploitation du pétrole tchadien de 2003 et de l’investissement des ressources financières générées.

Il conclut que son parti, l’Urd soutiendra toutes les actions citoyennes et manifestations réclamant une transition juste, équilibrée, un dialogue national inclusif.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

1332 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire