Au cours d’une rencontre hier à N’Djamena, les médias privés du Tchad ont fait la situation sur les conditions de leur participation à la couverture médiatique de l’élection présidentielle. Ils avaient auparavant donné 48 heures aux autorités de reconsidérer leurs positions, choses qui n’a pas abouti. Encore un autre délai suivi d’un ultimatum a été lancé à l’endroit des mêmes autorités. Si celles-ci ne prennent aucune décision, il s’en suivra un boycott de médiatisation des élections à venir par les médias privés.

Les médias privés du Tchad à travers le consortium des télévisions privées, l’Union des Radios privées du Tchad, le Patronat de la Presse tchadienne, et la Convention des Entrepreneurs de Presse privée du Tchad, explique qu’ils ont participé dans la lutte contre Covid 19 pendant plus de trois mois sans le moindre appui financier et aujourd’hui encore, la reconnaissance à devoir à ces médias privés est reléguée au second plan dans la campagne électorale.

GAMBAYE NDJEGOLTAR ARMAND du consortium des télévisions privées, une des corporations des médias a déclaré que les médias privés du Tchad appellent à l’implication directe d’Idriss Déby pour que cette situation soit décantée dans les meilleurs délais.

Tchadanthropus-tribune

463 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire