Devant ses militants et la presse, Max Kemkoye du parti politique UDP (union des démocrates pour le développement) a dressé un tableau sombre de la situation des jeunes diplômés en quête du travail et des travailleurs du secteur public qui selon lui n’arrivent pas à mener une vie décente.

Dans son message dit ” lettre missive ” le président de l’UDP évoque les promesses tenues par les autorités pour intégrer les jeunes, le fonds des 30 milliards pour l’entrepreneuriat, la situation des fonctionnaires délaissés au détriment des autres qui dit-il pillent les ressources et entre autres. Il indique que cette situation est due au parti MPS qui est dit-il, un système d’oppression, d’accaparement et d’exclusion.

Dans un autre registre, cette situation fait penser aussi aux diplômés de la faculté des sciences de l’éducation de l’université de Farcha qui exigent leur intégration à la fonction publique.

Ces diplômés aussi disent être abandonnés après leur formation. Ndigandinan Thomas, président du collectif des diplômés en sciences de l’éducation explique que depuis la création du département, 500 lauréats au profil varié sont formés. Il précise que l’intégration de ces lauréats peut aider à résoudre les problèmes de manque d’enseignants qualifiés.

Tchadanthropus-tribune

289 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article