Depuis plusieurs semaines, il y a de l’eau dans le gaz entre le ministre des Affaires étrangères Chérif Mahamat Zène et le directeur de cabinet civil Aziz Mahamat Saleh.

D’après nos informations et certaines indications du cercle proche du pouvoir, il s’agirait d’une mésentente sur les procédés et démarches concernant les transmissions de missions, qui n’auraient pas été bien transmises, ou souvent il y a de comportements avec un excès de zèle.

Selon la même source, le ministre des Affaires étrangères n’aurait pas apprécié un des messages du dircab civil Aziz Mahamat Saleh, et il lui a répondu « qu’il n’est pas à ses ordres ». Un des témoins rapporte que de son côté Aziz Mahamat Saleh aussi ne s’est pas laissé faire, et il a manqué de peu pour que cette situation dégénère complètement.

La lutte des lobbys et des clans au sein du pouvoir pousse les uns contre les autres tant que les intérêts individuels ne sont pas assouvis. Assez souvent, c’est le positionnement et les dispositions à vouloir placer, ou encadrer un travail loin de ses juridictions qui créent cette frustration.

Ce n’est pas de cette manière que les intérêts du peuple tchadien puissent avancer, tant que des personnalités luttent à dessein pour leurs intérêts personnels, loin de l’aspiration des peuples. 

Tchadanthropus-tribune

1066 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire