Le Premier ministre de transition Albert Pahimi Padacké ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique et particulièrement au sein de l’ancienne majorité présidentielle, le MPS et ses alliés qui y voit un concurrent sérieux pour la prochaine élection présidentielle. Depuis la mort du président Idriss Déby Itno et la mise en place du Conseil militaire de transition dirigé par son fils, Mahamat Idriss Déby, le MPS traverse une crise politique et peine à trouver sa place dans ce nouvel échiquier politique.

Les ambitions supposées d’Albert Pahimi Padacké, arrivée deuxième à la dernière élection présidentielle, agite le MPS. Et ses alliés montent au créneau. Pour Hamat Djidda Mahamat El Béchir, le président du parti Alwihda, le Premier ministre ne réunit pas les conditions d’une transition apaisée.

« Avec un chef de parti politique à la tête de la transition, il a l’agenda de son parti politique, surtout quand il est jeune. Et si en même temps il doit réunir les conditions pour que les élections se déroulent, on a des doutes sur le fait que ce soit le plus transparent possible. »

Du même avis, l’ancien conseiller à la primature, Malloum Yoboidé, également président d’un parti allié au MPS. Il est catégorique : il faut modifier la charte de transition pour rassurer une partie de la classe politique.

« Tous les acteurs de la transition, à commencer par le CMT, le gouvernement de transition, surtout le Premier ministre et celui qui présidera le Conseil national de transition, ceux-là doivent être exclus d’office des prochaines consultations électorales. Pour l’instant, ce n’est pas clair et nous souhaitons que le débat soit ouvert, pour permettre aux acteurs politiques de réviser la charte de transition. »

Pour le RNDT Le Réveil, le parti d’Albert Pahimi Padacké, il n’y a pas de débat. Si une telle disposition est ajoutée à la charte de transition, le Premier ministre se conformera au texte.

Aurélie Bazzara-Kibangula

752 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire