D’après une correspondance envoyée à la rédaction depuis hier soir, une information de clientélisme avérée s’est produite entre le nouveau ministre des Finances et le nouveau directeur général des douanes au Tchad. Tchadanthropus-tribune, après vérification auprès de certaines sources à N’Djamena, les résultats des investigations se rapprochent de l’information initialement envoyée par la correspondance. L’affaire se serait conclut juste 1 semaine avant la nomination et prise de service du ministre des finances actuel Abdoulaye Sabre Fadoul. Dans le régime Idriss Déby, il faut avouer avec justesse qu’au-delà de la carence de gouvernance de Déby, celui-ci n’est pas aidé dans les fonctionnements de l’état. Pratiquement tous les cadres de la république sont devenus corruptibles, des voraces qui ne pensent plus au peuple tchadien, sauf à leur panse et celle de leurs familles. Celui qu’on présente au sein des gouvernements successifs comme le meilleur d’entre eux se trouve aujourd’hui éclaboussé dans une affaire de corruption. La rédaction vous laisse lire et apprécier la correspondance envoyée depuis N’Djamena.

 

Correspondance

 

L’année 2018 est annoncée par les autorités tchadiennes comme une année de sauvetage, de responsabilisation des hommes compétents ou des techniciens dans leurs domaines, une année de restructuration, bref une année de travail, mais notre surprise fut grande lorsque le nouveau ministre des Finances et du Budget Dr Abdoulaye Sabre nommant un voleur notoire à la direction générale des douanes et droits indirects. D’après notre source très fiable, monsieur DJOUGOUNE AHMATCHARFADINE a payé la modique somme de 80 millions de nos francs au ministre Sabre afin qu’il soit nommé DG des douanes, chose faite sans gêne ni hésitation. En ce moment de crise, l’argent est bon, mais Monsieur Sabre a terni son image et il s’est ridiculisé.

Pour rappelle, le fameux DJOUGOUNE est l’un des voleurs de la république qui s’est vachement enrichie sur le dos du contribuable tchadien, c’est aussi celui qui a saigné à blanc le trésor public tchadien lorsqu’il était au poste de 2e fondé de pouvoir au trésor public pendant 8 ans puis directeur adjoint de contrôleur financier pour un laps de temps avant d’être débarqué suite à un échange de coup de poing avec son titulaire et de surcroit c’est un semi-analphabète de pur sang. Alors quelle contribution apportera ce type aux douanes en ce moment de crise si ce n’est pas encore détourné à volonté le peu de ressources existantes ? La crise a encore de plus beaux jours devant lui. Sans oublier que le voleur DJOUGOUNE est soutenu par un groupe de généraux de son ethnie notamment l’actuel DG de la police nationale le général Tahir Erda, un autre parachuté qui faisait le buzz sur les réseaux sociaux lors de sa prise de fonction.

Remplacer un cadre comme IDRISS ANNOUR à la direction générale des douanes par un voleur de la carrure de Djougoune Ahmat est tout simplement inconcevable et le ministre Sabre est tombé très bas qu’on ne le pensait. Chers compatriotes, sachez dorénavant qu’il y a aussi des postes qui se monnayent au Ministère des Finances et du Budget sous Abdoulaye Sabre.

Clientélisme quand tu nous tiens.

 

Correspondance de Mahamat Issa Hassan

Pour Tchadanthropus-tribune

4558 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article