De sources bien confirmées, le 1er ministre d’Idriss Déby travaille à parfaire la stratégie et les parachutes pour mieux tomber sur ses pieds après son limogeage de son poste de 1er ministre. Selon nos investigations, il aurait fait investir tous les niveaux des départements lucratifs de l’Etat en plaçant ses hommes – les nominations par arrêtés sont légions – pour placer ses pions qui ont l’obligation de faire une ponction faite sur les budgets et les reverser sur le compte du coq blanc logé à la BCC (Banque commerciale du Chari) dont Pahimi & Lomé sont les seuls signataires. L’octroi d’un projet ou d’un budget résulte d’un quota à prélever et verser sur des comptes occultes. Ex : Projet agriculture, celui de l’éducation national où officie son oncle Bring Célestin. Partout dans les régies génératrices de l’Etat, il place un homme capable de levée de fond. BNF (N’Gaoundéré – Douala), Cimenterie, Cotontchad, etc. partout des hommes acceptent d’être nommés moyennant un 5% systématique et irrévocable sur les salaires. L’audace du 1er ministre va encore loin, il y a peu de temps, il aurait proposé comme directeur de cabinet Mr Lomé, ancien ministre des mines limogé par Idriss Déby. Naturellement le refus fut sec et éconduit… A suivre

Tchadanthropus-tribune

1883 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article