22/07/2016: TCHAD/Les voleurs de la République: Les litanies d’Idriss Déby sont nombreuses sur les voleurs de la république qui l’entourent, et contre lesquels il ne peut rien faire. Pendant plusieurs années, les fonctionnaires jadis intègres sont devenus depuis l’avènement du MPS en 1990, tous des voleurs. Il n’y a personne autour de Déby, travaillant avec lui, qui pourrait dire qu’il vit sans tricherie et corruption. Si une inspection indépendante et étrangère venait à contrôler les arcanes de l’état, tout le monde irait en prison. De jour en jour, année après année, l’état tchadien s’est appauvri aux dépens des individus devenus immensément riches avec l’argent du peuple tchadien. Si l’état est en faillite, c’est eux. Si aucun projet n’est fait dans les normes, c’est eux. Si l’éducation va mal c’est eux, puisque l’argent alloué ne sert pas les objectifs réels, pires certains élèves se désintéressent de l’école pour le phénomène marché public. Si encore nous remarquons la dépravation des mœurs c’est encore eux, l’argent volé sert à entretenir les putes, l’adultère, et autres phénomènes qui minent la société. Idriss Déby le sait, mais ne fait rien. Son incapacité à réagir face à ce dilemme national le rend complice de ces voleurs, car le peuple tchadien le constate, il fait des annonces et de sorties épisodiques pour la consommation et la communication extérieure. Mais jamais aucun responsable n’a été arrêté et le fruit de son vol reversé à l’état. Pire, les voleurs sont graciés quelques mois plus tard, les laissant jouir des fruits de leur détournement. Pendant des années, l’état s’est vidé de cette manière de ses revenus. Pour ne citer que l’exemple du passage de Salay Déby aux douanes et les conséquences sur les recettes directes et indirectes. Les Tchadiens constatent malheureusement qu’en prison il n’y a de place que pour les autres, mais de ceux de son clan sont bannis. Les finances du Tchad sont taries par la faute de son exécutif. Le constat est là bien amer. Ce n’est pas la chute du prix de baril de pétrole qui nous a mené là où notre pays se trouve, mais l’inexpérience, l’arrogance mercantile et la cupidité de ses dirigeants. Résultats toute la société tchadienne subit de plein fouet la mauvaise gouvernance. Alors si on reprenait toutes les richesses volées à l’état tchadien, est-ce que notre pays ne s’en sortirait pas de cette impasse. Idriss Déby aura t-il le courage d’aller au bout de ses mots ? Choses que beaucoup de tchadiens en doute…


Tchadanthropus-tribune

  

423 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article