De sources concordantes, le président du comité technique spécial Goukouni Weddeye accompagné du directeur général de l’ANS Kogri Ahmed a séjourné pendant 72 heures à Doha.

Le voyage du président du comité technique spécial s’inscrit dans le cadre du dialogue inclusif prôné par le régime CMT, qui préconise un pré-dialogue avec les mouvements politico-militaires dans un pays tiers.

D’après nos sources, c’est depuis N’Djamena que Goukouni Weddeye avait rejoint Doha, tandis que le DG de l’ANS est reparti vers le Qatar tout juste après avoir accompagné le président de la transition Mahamat Idriss Déby depuis la capitale de la Turquie.

Communiqué-CTS-Qatar-31-10-21 PDF

Goukouni Weddeye était accompagné de plusieurs apparatchiks du régime, dont la plupart sont des officiers au grade de généraux, en dehors de Aziz Mahamat Saleh l’ex-directeur de cabinet civil à la présidence de la république et l’ex-ministre Aboubakar Assidick Tchoroma.

Il faut noter que plusieurs pays avaient répondu présents pour ce pré-dialogue entre le régime CNT et les politico-militaires. Les pays contactés étant l’Angola, l’Égypte, le Nigéria, l’Algérie, la Turquie et le Qatar. Les deux derniers pays en lice pour ce pré-dialogue seraient la Turquie et le Qatar, et c’est ce dernier pays qui semble tenir la corde à cause de son portefeuille capable de financer les 149 milliards de CFA budgétisés pour l’ensemble du dialogue. Ce que tout le monde semble minimiser est qu’est ce que le Qatar demande en retour au Tchad pour prendre en charge l’ensemble de l’opération dialogue inclusif.

Tout de même, jusqu’à présent, rien n’est encore officiel quant au choix définitif d’un des pays. Mais tout s’accorde à une assise à Doha… À suivre. 

Tchadanthropus-tribune

679 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire