Après plusieurs jours de travaux de commissions entre politico-militaire, C’est maintenant que tous les points ont été transmis aux Qataris. Ceux-ci heurtés dans leur amour propre se sont retirés de la médiation parce qu’ils trouvaient qu’on leur a imposé un nombre inadéquat de participants, et surtout le fait de les confronter à un choix « Si vous n’accepter pas tout le monde, on ira ailleurs, probablement du côté d’Abou Dhabi », chose complétement impensable en leur sein.

Aujourd’hui tout le monde semble être dans des bonnes dispositions pour parler du futur du Tchad. Des 20 points abordés par les politico-militaires et qui ont fuité sur le net, on remonte à 23 points sous confidence transmis aux qataris. Les autres groupes aussi ont transmis leurs préalables. Tout comme la délégation du gouvernement de la transition qui a aussi un standard de propositions transmis aux qataris. Toutes les parties sur le starting-block pour poser les problèmes sur la table et discuter sous l’égide du Qatar. Après plusieurs jours de réflexions et d’observations, les Qataris semblent revenir pour accepter la médiation, puisque côté politico-militaires une lettre leur a été adressé pour qu’ils reviennent à la médiation. La même demande aurait été demandée par la partie gouvernementale.

Côtés qataris on scrute le bon moment pour faire venir les différentes parties pour discuter.

De l’avis général, presque tout le monde prend au sérieux la participation au dialogue inclusif, puisque les vrais sujets seront débattus à N’Djamena le 10 mai prochain.

Dès à présent, les observations diverses indiquent une orientation des priorités vers le dialogue national inclusif, mais il y aura certainement quelques points de fixation auxquels la partie gouvernementale devra satisfaire pour arrondir les angles, et faire tomber les masques.

La semaine qui démarre à partir de ce lundi 21 mars 2022 devra jeter les bases des discussions et négociations directes avec la délégation du gouvernement.

Vivement demain,

Tchadanthropus-tribune

1045 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire