Certains journaux locaux produisent pour vendre dans la désinformation totale. “Vers une guerre Gorane contre Zaghawa, “ titre le potentiel. “ Le jeu des alliances à commencer “ renchérit le temps, affirmant que le capitaine Ismaël, Fizani Mahadjir et Timan Erdimi se sont vu quelque part pour unir leur avenir de lutte. Des affirmations loin de la vérité du terrain. Au Nord du Tchad et au sud de la Libye, un potentiel de frappe existe, mais il n’est pas encore arrimé à une offensive imminente. Les hommes cités ci-dessus préparent chacun dans son giron l’option de lutte assimilée à sa propre stratégie. Il faut informer nos compatriotes sur les réalités de ce qui se passe sur place, mais non faire de la surenchère. Pour l’instant, la rébellion aiguise ses armes avant toute initiative. Les derniers incidents hasardeux du vaillant Béchir Faïk sonnent comme un test, et beaucoup au sein de la rébellion commencent par se dire, si trois véhicules ont eu le dessus sur une unité d’élite conduite par des responsables contrebandiers, que fera une colonne déferlante avec des milliers d’hommes. Les jours à venir enseigneront chacun d’entre nous sur l’aspect véridique de la lutte… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

3124 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article