Lors du Conseil Ordinaire des Ministres présidé par le président de la République, Mahamat Idriss Déby Itno, le jeudi, 20 juin 2024, plusieurs points importants ont été inscrits relatifs à divers projets de lois et de décrets ont été inscrits à l’ordre du jour. À l’issue de ce Conseil, il a été décidé que l’École Nationale d’Administration (ENA) sera désormais placée sous la double tutelle du Secrétariat Général du Gouvernement en matière administrative et du Ministère de l’Enseignement Supérieur en matière académique.

Après avoir examiné plusieurs projets de textes et de lois en conformité avec la vision du Président de la République à l’entame de la Cinquième République, le Conseil a adopté tous ces projets et décrets après amendements. Selon le Ministre d’Etat, Porte-parole du Gouvernement, Abderaman Koulamallah, le président de la République, dans son projet de société repris par le Premier Ministre lors de la présentation de sa politique générale le 13 juin dernier, s’est engagé à réformer les Institutions et à bâtir une République forte. Pour atteindre cet objectif, il a souligné l’importance de la cohérence et de la synchronisation des missions spécifiques des organes sous tutelle avec celles de leurs Ministères de tutelle. Cette approche vise à garantir une administration efficace et performante, capable de répondre aux besoins de la population.

Ainsi, les projets de textes soumis au Conseil sont au nombre de 6. Il s’agit, au titre du Ministère des Finances, du Budget, de l’Économie et du Plan, du Projet de loi portant dissolution du Fonds National de Développement de la Statistique (FNDS) ; le Projet de décret portant modification du Décret N°841/PR/PM/MPC/1993 du 31 décembre 1993, modifiant le Décret N°767 portant création du Fonds National d’Appui à la Formation Professionnelle (FONAP) ; le Projet de décret portant modification du Décret N°498 du 28 juin 2007, réorganisant le Haut-Commissariat National de Déminage (HCND) ; et enfin le Projet de décret portant modification du Décret N°871 du 10 août 2011, modifiant le Décret N°767 portant création d’un Comité National pour l’Éducation et la Formation en liaison avec l’Emploi (CONEFE).

Au titre du Ministère de la Jeunesse et des Sports, il était question du Projet de loi portant dissolution de l’Office National d’Appui à la Jeunesse (ONAJES).

Enfin, au titre du Secrétariat Général du Gouvernement, les projets soumis sont notamment le Projet de Loi portant modification de la Loi N°037/PR/2014 du 24 décembre 2014, réformant l’École Nationale d’Administration et de Magistrature et le Projet de décret portant structure générale du Gouvernement et attributions de ses membres.

De ce qui précède, Le Porte-parole du Gouvernement fait savoir que le président de la République a instruit le Premier Ministre de recruter à la fonction publique tous les agents des organismes dissous selon leurs compétences. Mahamat Idriss Déby Itno a également attiré l’attention des Ministres sur le choix des cadres, en insistant sur le fait que les recrutements ne doivent pas être basés sur des critères subjectifs. Pour finir, il a souligné que la philosophie de la Cinquième République exige des choix objectifs, donnant à tous les Tchadiens une chance égale d’accéder aux responsabilités.

Tchadanthropus-Tribune avec Ndjampost

321 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire