D’après une source assez outillée, pendant la période du 1er confinement de la ville de N’Djamena, et pendant qu’Idriss Déby était dans sa bourgade d’Amdjaress et que la rumeur prétendait qu’il serait contracté le Covid-19, un groupe d’hommes armés auraient tenté d’entreprendre un coup d’État avec la complicité d’un groupe politicomilitaire établi à l’étranger.

Les renseignements tchadiens auraient intercepté plusieurs communications tendant à mettre en place cette préparation, et cela fut déjoué avec tact. Les quelques officiers suspectés dans cette affaire ont été mutés secrètement vers des régions loin de la capitale en les isolant les uns des autres. Et certains concernés par ce coup ont fui vers le Soudan.

Tous les N’Djamenois se souviennent à la période du 1er confinement que la ville fut quadrillée par des militaires avec des contrôles drastiques sur certains points stratégiques de la capitale, alors qu’aux yeux de la population rien ne justifiait cette présence massive des hommes en armes avec la sortie des blindés. Des contrôles assidus à la recherche des armes furent effectués y compris sur les véhicules des prétendus proches qui roulent avec des véhicules aux vitres teintées.

L’interrogation des habitants de la capitale est désormais étayée par cette affirmation que livre une source proche de la DGSIIE, la garde présidentielle d’Idriss Déby.

Selon les mêmes sources, le regard s’est tourné envers certains proches du clan dont certains occupent des postes au sein de la sécurité et politique au sein du gouvernement. Pour des raisons de sécurité, la rédaction ne peut livrer les quelques noms qui y figurent sur la correspondance.

Depuis lors, le régime a repris la main et contrôle sévèrement certaines communications, et fait très attention à toutes les déstabilisations venant « des traitres brebis galeuses de l’intérieur en complicité avec les mercenaires » 

Tchadanthropus-tribune

1788 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire