Le colonel Vassili a pris l’habitude de faire peu de cas de l’interdiction de circuler. Au volant de son pickup blindé, cet officier russe au visage juvénile et à la chevelure blonde se sent un peu comme chez lui sur les routes de la capitale. Invité au Kiss, il a décidé de profiter de la nuit. Bon vivant et bien bâti, amateur de plaisirs alcoolisés, l’homme est habillé en civil pour l’occasion. Plusieurs fois, un verre de vin à la main, il trinque au décès d’Idriss Déby Itno, intervenu deux jours plus tôt, et dont il semble se réjouir. Quelques participants grimacent. Si le maréchal n’était pas dans le cœur de tous les Banguissois, célébrer le trépas du voisin a quelque chose d’irrespectueux.

Un total de 600 instructeurs russes devant former les forces centrafricaines sont arrivé récemment à Bangui, a annoncé jeudi 1er juillet à l’AFP la diplomatie russe, portant à 1135 le nombre d’experts militaires officiellement déployés en Centrafrique.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

3168 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire