Le projet pharaonique de ligne de chemin de fer de plus de 6 000 km reliant les cinq pays du G5 Sahel(Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Tchad) intéresse de près la Russie et la Chine. Alors que le groupe China Railway Construction Corp.(CRCC) est déjà positionné sur le tronçon reliant Cotonou à Niamey du projet de boucle ferroviaire ouest-africaine, Pékin pourrait s’allier à Moscou pour porter l’ensemble du projet de transsaharien chiffré à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Une délégation du secrétariat permanent du G5 Sahel emmenée par Maman Sidikou s’est rendue à Moscou, en avril, pour évoquer le dossier. Accompagné de son expert infrastructure, l’ancien chef de la Monusco a rencontré le vice-ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie chargé des relations avec l’Afrique, Mikhail Bogdanov. La délégation a notamment pu visiter plusieurs infrastructures ferroviaires russes.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

2135 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article