Décidément, le salaire des fonctionnaires un droit devenu un casse-tête pour les travailleurs tchadiens. À la date d’aujourd’hui même les fonctionnaires qui n’ont pas observé la grève n’ont pas perçu leur dû. Ces fameux décrétés qui n’avaient pas jugé utile d’être solidaires avec leurs collègues du même corps. Alors que le super ministron des Finances aurait dit a son 1er ministre qu’il tacle en privé, il affirme tout arrogant, qu’avec la coupe des salaires, la masse salariale est retombée à 10 milliards de FCFA. Si c’est le cas qu’attend-on pour payer les salaires ? Depuis 15 ans, les fonctionnaires n’ont jamais accusé un tel retard. On leur fait payer l’affront et le culot d’avoir défié la nomenclature d’Amdjaress. Ou bien l’argent a été délocalisé à Amdjarass pour faire la fête ? Puisqu’on veut faire de cette bourgade la capitale politique du Tchad, puisque désormais Fada et sa région ne comptent plus aux yeux d’Idriss Déby. Il va falloir mettre tous les moyens et faire croire qu’on peut vivre dans cette bourgade où il se pose un problème sérieux en matière d’eau (source de vie), et où on utilise les bouteilles d’eau minérale pour faire sa toilette. Quel gâchis ! Certainement toutes les recettes sont orientées pour les dépenses de cette fête des dromadaires. À moins que le convoyage des 2 containers et un véhicule blindé de l’aéroport ce matin vers la BEAC saura calmer les plus sceptiques, comme quoi l’argent fraichement apporté servira à payer les fonctionnaires, espérons-le sans soustraction aucune.

Tchadanthropus-tribune

3051 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article