5 milliards de FCFA par an et par pays, si ce n’est plus. Les pays africains dépensent chaque année en évacuations sanitaires, pour les plus privilégiés, des sommes si importantes qu’elles permettraient la construction de plusieurs hôpitaux modernes. Soixante ans après les indépendances, les hôpitaux sur le continent restent de véritables mouroirs.
Avec :
– Pr Aimé Bonny, enseignant à la faculté de médecine de l’Université de Douala, cardiologue à l’hôpital du district de Bonassama et praticien hospitalier en France ;
– Dr Idi Illiassou Maïnassara, ministre de la Santé du Niger ;
– Olivier Bosc, vice-président Finances et Développement de l’Hôpital américain de Paris.

Tchadanthropus-tribune avec RFI

960 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article