De source bien informée, le programme national contre le paludisme s’apprête à travers la Croix-Rouge à effectuer un programme de pulvérisation avec un produit toxique. Rien que l’odeur à l’endroit du stockage du produit fait fuir les gens.

C’est ainsi plusieurs personnes ont chercher à expliquer qu’il ne faudrait pas effectuer cette pulvérisation au risque des conséquences fâcheuses sur la population.

Le PNRP (Programme national de lutte contre le paludisme) sous-traite cette démarche avec la Croix-Rouge locale sans que les agents de la Croix-Rouge ne soient formés efficacement. On leur permet en 2 heures de savoir ce qui est nécessaire et puis c’est tout.

C’est pourquoi l’urgence est signalée qu’il faudrait d’abord prendre toutes les précautions avant d’effectuer cette pulvérisation, en tenant compte des conditions sanitaires de la population.

 

Tchadanthropus-tribune

511 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire