De sources dignes de foi, des instructions fermes ont été données pour casser les manifestants en marche ce jour. Internet a été coupé et les sites et blogs censurés. La police, la garde nationale et la gendarmerie ont été organisées de manière à se placer sur tous les points névralgiques de la capitale afin de barrer la route aux marcheurs. Pour Taher Erda et ses sbires, il s’agit de casser d’opposants et les bloquer pour qu’ils n’atteignent pas le point de rassemblement. Les photos de Mahamat Nour Ibedou auraient été données à des chiourmes indiquées pour l’identifier, le battre et l’arrêter. Les organisateurs doivent faire une ceinture autour des leaders de l’opposition et ceux de la société civile afin que les dessins machiavéliques des sbires de la dictature ne se fassent pas.

Soyons tous solidaires de cette marche pacifique contre une des dictatures les plus féroces en Afrique.

 

Tchad : internet coupé depuis ce matin

La connexion internet est indisponible depuis ce matin au Tchad, le service de SMS lui aussi ne fonctionne pas. Cette coupure survient alors qu’une partie de la société civile a appelé les citoyens à sortir massivement pour une marche pacifique afin de manifester leur ras-le-bol.

Ce matin la ville de N’Djamena est calme, peu de gens circulent dans les rues, mais les forces de l’ordre sont postées un peu partout dans la ville. Des patrouilles de police sont fréquentes, les écoles ont fermé, des entreprises ont demandé à leurs employés de ne pas sortir par mesure de sécurité. Notre équipe a fait le tout pour prendre le pouls, seul incident à relever et déplorer notre confrère Djimet Wiche Directeur de Publication de Alwihda a été brutalisé par la police. Nous tentons de rentrer en contact avec M. Ibedou et Versinis jusqu’à là sans succès.

Tchadanthropus-tribune

1583 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article