Les hommes et les femmes qui ont une vision définissent l’avenir et le savoir, servant à asseoir des valeurs de progrès. C’est dans cet esprit que le carré culturel à Dakar est né, de la volonté d’une femme et la vision d’un homme dont le panafricanisme n’est plus à démontrer. Feu Hissein Habré, madame Raymonne Habré dévoilant l’esprit des lettres, un point d’ancrage pour le savoir des africains, et les hommes du monde. Reste aux lecteurs de se faire leurs avis à travers cette vidéo de lancement. Merci aux patriotes et à ceux qui aiment l’Afrique et ses valeurs.

Tchadanthropus-tribune

844 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire