La plateforme syndicale revendicative a remis le 17 février dernier au gouvernement un projet de programmation de paiement des frais de transport et se dit surprise par cette note circulaire de la présidence relative au non-paiement des jours de grève, qui circule sur les réseaux sociaux. 

Mahamat Nasradine Moussa, Secrétaire général de la CIST par ailleurs porte-parole adjoint de la plateforme syndicale revendicative précise que ce projet de programmation prend en compte les points de l’accord de janvier 2020 qui doivent être exécuté avant d’aboutir à la signature d’un pacte social triennal.

En ce qui concerne la note qui circule sur la toile ces derniers temps faisant mention du non-paiement des jours non prestés, Mahamat Nasradine Moussa indique que cet acte n’est pas notifié de manière officielle à la plateforme, mais s’il s’avère dit -il, que les travailleurs ne se laisseront pas abuser, car ils n’accepteront jamais le travail forcé qu’on veut leur imposer dans l’injustice sociale.

Tchadanthropus-tribune

1097 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire