La mégalomanie d’un dictateur dépasse souvent les principes de la logique.

De source digne de foi, Idriss Déby aurait instruit depuis mardi à son état-major d’enclencher les hostilités avec les hommes du FACT dans la région du Tibesti. Les vœux pour la dictature seraient de coïncider une victoire militaire avec la publication partielle des résultats de votes des Tchadiens, sachant pertinemment que selon une source crédible, le taux de participation serait de 7 % sur l’ensemble du territoire, mais le MPS voudrait le relever à plus de 30 %. 

La situation militaire au Tibesti.

Ce jeudi, rien ne vient troubler le calme précaire dans les zones investies par le FACT en dehors du survol des avions de reconnaissance qui cherchent à localiser les positions des hommes et définir le nombre des matériels. Mais de manière stratégique de par la zone occupée, le FACT a bien caché son matériel dans les montagnes avoisinant sachant dès le départ que la situation sera pareille.

Ce jeudi 15 avril 2021 en fin d’après-midi, une source proche du régime despotique de Déby affirme que des petits accrochages autour de Zouarké ont eu lieu, et cela est prélude à une offensive généralisée dans la zone.

En massant plus de 3000 hommes avec du matériel lourd et une intendance de guerre dans la durée, Idriss Déby se sait le dos au mur par rapport à plusieurs facteurs politiques et sociaux, se sait menacé et ne négligerait aucune étape qui risquerait de balayer son régime. L’antipathie de la population envers son régime, le découragement du peuple sur ses attentes, la démobilisation de certains militaires et officiers mécontents des fonctionnements du régime sont des éléments qui mettent Déby en alerte maximale.

Du côté de FACT, les hommes sont décidés à faire face aux militaires de Déby. Plusieurs groupes d’hommes les ont rejoints, et leur renfort est entrain de venir pour appuyer ceux qui ont investi une certaine frange au Tibesti.

Les Tchadiens dans leur ensemble souhaitent de leur vœu le changement et le renvoi définitif du régime MPS, c’est pourquoi maintenant il y a une grande sympathie envers les FACT et qu’ils voient en eux une source de changement quoi que certains Tchadiens sont devenus réfractaires à la guerre.

Le FACT est une machine de guerre, et cela est une réalité par le matériel militaire en son sein. Il a mis du temps pour former ses hommes aux concepts de guerre, et de droits de l’homme. Même si son 1er baptême de feu en territoire tchadien est récent dans les territoires du Tibesti, il a en son sein des hommes aguerris capables de faire face à toute situation.

Dans les jours qui vont suivre, la situation militaire évaluera sans doute. Idriss Déby voudra aller en bataille pour montrer à ses parrains qu’il est le maitre du Sahel, mais du côté de l’opposition politico-militaire FACT, les choses s’organisent… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

2222 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire