La ville de Bardaï vit à la fièvre de la contestation. Suivant le communiqué du comité d’autodéfense des insurgés de Miski, une partie de la population avait incendié des pneus et des ordures pour montrer leurs mécontentements envers les autorités du régime d’Idriss Déby. Des manifestations assez véhémentes se sont produites contre l’arrivée de la délégation venue installer le nouveau gouverneur, M. Moussa Ali Djorkodei, anciennement préfet du département du Tibesti Est. Une source non vérifiée affirme que la tribune officielle montée a été aussi brûlée.

Face à ce soulèvement, le régime du MPS a procédé à la coupure du réseau téléphonique Tigo & Airtel afin que la population ne puisse communiquer entre elles par Wattsup et utiliser les réseaux sociaux.

 

Malgré toutes ces hostilités contre le régime, le ministre de la Sécurité ABBA Ali Salah a voulu organiser l’installation du nouveau gouverneur ce mercredi à 17 heures locales dans la résidence du gouverneur au lieu de la place publique si les jeunes restaient toujours hostiles. Chose qui n’a pu se faire, car la jeunesse défiant toute autorité a interdit qu’un avion se pose sur place. Selon nos sources, malgré l’interdiction, le nouveau gouverneur est arrivé par hélicoptère puissamment escorté depuis la ville de Faya-Largeau où le ministre de la Sécurité a établi son quartier général.

A Bardaï l’installation du nouveau gouverneur fut remise à ce jeudi tout comme l’arrivée sur place du ministre de la Sécurité, et cela malgré les hostilités dans la zone interdisant l’installation programmée. Mais pour l’instant toute délégation est restée à Faya-Largeau.

Après l’arrivée de l’hélicoptère du nouveau gouverneur, un petit avion du type Cessna avait quitté la ville de Bardaï, vers N’Djamena.

Toutefois, quoi qu’il en advienne, les efforts du ministre de la Sécurité pour asseoir l’autorité de l’État seront sapés par une population assez mécontente du régime Déby. Il faut trouver la solution par le canal du dialogue et des propositions claires et concrètes.

Natif de la région, selon nos informations, le ministre de la Sécurité d’Idriss Déby se magne à trouver une solution face à toutes ces hostilités. Il serait en contact avec plusieurs groupes, mais un nombre des insurgés Toubous sous la direction d’un certain Togui Chaha demeurent radicaux à toute proposition et pose des exigences très claires quant à l’exploitation minière au Tibesti.

En parallèle à N’Djamena, plusieurs cadres de la région et certains habitants de la région s’organisent afin de trouver une solution à cet enlisement. Les concertations suivent leurs cours y compris auprès de l’ancien président Goukouni Weddeye.

Mais aujourd’hui, ce qu’il faut retenir est l’opposition catégorique des jeunes de Bardaï à l’installation du nouveau gouverneur du Tibesti. La suite se saura…

Tchadanthropus-tribune

943 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article