Le porte-parole du comité d’autodéfense de Miski, Molli Sougui informe dans un communiqué que trois civils, ressortissants de Miski ont été appréhendés le 30 mars dernier sur l’axe Miski-Ogui par les forces de défense et de sécurité. Selon lui, les familles sont sans nouvelles de leurs proches depuis ce jour. Le porte-parole du comité d’auto-défense de Miski indique que “ces arrestations et autres modes d’harcèlements, tel que le blocus sur la circonscription, s’inscrivent dans une stratégie générale de provocation de nature à créer la violence.” 

Le comité d’autodéfense de Miski demande aux autorités tchadiennes de “libérer ces innocents immédiatement et sans conditions.”

Tchadanthropus-tribune

665 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article